Le Chamanisme ( Ou Shamanisme )

Le Chamanisme explications

La pensée chamanique (ou shamanique) trouve sa source en Sibérie pour s’étendre sur la Baltique puis en Extrême Orient. C’est certainement en Asie centrale que le chamanisme est le plus puissant avec les Mongols originaires de Sibérie qui sont des maîtres du shamanisme. Puis, on retrouve des pratiques analogues au Népal, en Chine, au Japon, chez les Indiens d’Amérique du Nord ainsi qu’en Afrique, en Australie et en Amérique Latine avec les Amérindiens.

Dans ces différentes ethnies, Le Chamane (ou chaman, shaman, shamane) est un être très puissant et vénéré car il a été “désigné” et “élu” par le monde des esprits, rien ni personne ne peut le soustraire à ce choix suprême. Il est le prêtre-sorcier de la tribu, son autorité naturelle est alors incontestable et son pouvoir s’étend au-delà du monde du réel. Il est à la fois devin et guérisseur, c’est le sage qui est consulté par tout un chacun et en toutes circonstances.

La croyance chamanique reconnaît deux mondes bien distincts, le monde visible et le monde “autre”, celui des esprits et de leurs forces.  L’âme survit à la mort et la puissance de ce monde invisible interfère dans le monde visible, le Chamane en est un émissaire influent.

Afin de communiquer avec les esprits, le chamane pratique des rituels pour se mettre en transe. La transe est certainement le passage le plus spectaculaire car l’expression corporelle se traduit alors en symptômes organiques, tels que ralentissement ou accélération de la respiration, catalepsie ou tremblements ; la perte de lucidité est alors progressive et le chamane devient indifférent à tout événement extérieur, il est alors “transporté” et entre en communion avec l’au-delà, avec les esprits. Dans l’état de transe, il y a la notion de “passage” et de changement, c’est le cas quand un esprit autre que le sien est présent dans le corps du chamane et s’exprime à travers cette enveloppe corporelle. La sortie de l’état de transe est toujours douloureuse , voire dangereuse pour le chamane , tout comme son entrée (d’où la pratique de rites bien particuliers), et, à ce stade, le shamane connaît souvent un état de fatigue intense.

Le Chamane se met aussi en rapport avec les entités spirituelles par le moyen des songes ou des visions, communication beaucoup plus douce pour lui et tout aussi efficace pour des applications bien spécifiques.

Chaque chamane est différent des autres et a ses propres rituels. Chacun possède un talent personnel à exercer une fonction souvent héréditaire. En dehors des séances, le chamane est un être normal, mais, lorsqu’il est en contact avec les esprits, il peut donner une apparence trompeuse de fragilité et vulnérabilité.

L’âme a la faculté de quitter le corps , le Chamane réalise  cette sortie du corps autant de fois qu’il le désire par l’expression de son choix (transes, songes …..) et suivant des rites bien précis, il franchit alors des espaces dont la forme humaine interdit l’accès. Il est un émissaire de valeur inestimable qui a la parfaite connaissance et compréhension des choses secrètes, il met ses connaissances au service de l’homme en l’aidant à résoudre les dilemmes de la vie ; sa sensibilité aux effets et phénomènes parapsychiques lui permet également de voir l’avenir pour dénouer certaines situations spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *