Civilisations oubliées : les Nazcas

La civilisation Nazca

Depuis les temps les plus anciens, les civilisations qui se sont succédé dans le monde sont riches d’histoires et continuent d’émerveiller d’actuels spécialistes et des archéologues par leurs précieux héritages, notamment les dessins rupestres, les sites, les tombeaux, les anciennes sculptures, etc.

Toutefois, même si ces traces du passé se découvrent en grand nombre et sont aujourd’hui les seuls témoins de l’existence de ces peuples, certains vestiges demeurent un véritable mystère pour les scientifiques contemporains.

Par exemple, des inscriptions laissées par des peuples amérindiens soulèvent de nombreuses questions. Pour les nazcas, les géoglyphes sont ceux qui fascinent le plus les chercheurs. Dans le désert au Sud du Pérou, plusieurs dessins, gravés par les nazcas, sont d’une dimension atteignant parfois plusieurs kilomètres carré, et demeurent encore aujourd’hui inexpliqués par les chercheurs.

Mais pour mieux comprendre ces œuvres, les historiens ont jugé judicieux de faire plus amples connaissances avec cette civilisation dont l’existence remonte à plus de 2000 ans.

Qui étaient les Nazcas ?

Les nazcas sont les peuples indiens les plus anciens d’Amérique Latine pré-colombienne. Selon les spécialistes, l’existence du peuple est estimée entre 100 avant J.C jusqu’à l’an 600. La civilisation a existé sur trois périodes.

  • D’abord, à partir de 100 avant J.C jusqu’à 200 après J.C, on connaît la « Proto Nazca » ou la « Nazca Initial ». C’est la période qui succède la phase Paracas-Necropolis. Elle est caractérisée par la formation du peuple grâce à l’ajout massif de nouveaux arrivants. A noter que les techniques d’irrigation des nazcas sont proches de celles des Mochica, leurs voisins, habitants du nord de Pérou, même si l’art nazca dans l’agriculture est essentiellement hérité du Paracas.
  • Il y a ensuite la période de la « Nazca Moyen » qui se délimite entre 200 à 300 après J.C.
  • Enfin on connaît la « nazca tardif » entre 300 à 600 après J.C. On doit la connaissance de ces trois périodes aux travaux de Dieter Eisleb en 1976.

L’agriculture, centre névralgique de l’économie nazca

L’économie du peuple « nazcas » repose surtout sur une agriculture intensive. Vivant dans un coin aride de l’Amérique Latine, coincé entre le Pacifique et la cordillère des Andes, les nazcas adoptaient des méthodes d’irrigation développées, issues notamment des traditions Paracas. Le mode de vie des nazcas connaît les mêmes évolutions que celui des Mochicas, qui sont étroitement liés avec leurs voisins au niveau de la culture et de l’alimentation.

Les nazcas sont un peuple très naturaliste et se vouent à la croyance de plusieurs dieux, à l’image d’insectes, d’oiseaux, de singes et d’autres animaux de leurs environnements. D’après certains spécialistes, les géoglyphes, dessinés sur plusieurs kilomètres dans les champs nazcas, sont destinés à des cultes religieux, ceux-ci étant faits pour bénéficier des bénédictions des dieux. Les nazcas étaient donc très croyants, et dont presque la totalité des œuvres avaient une vocation religieuse.

Œuvres artistiques des Nazcas

Pour la scientifique Maria Reiche, qui étudie de près les géoglyphes, la réalisation de ceux-ci en des proportions démesurées fournit des indices sur leur raison d’être. En effet, ces dessins géants seraient des messages ou des cultes voués aux dieux nazcas.

Ces œuvres ont été expressément faits pour que les dieux puissent les apercevoir du ciel, et assister ainsi le peuple dans leurs activités journalières, notamment les cultures vivrières et la pêche.

Certaines inscriptions seraient également réalisées dans des calculs astronomiques et dont certaines réponses se trouvent dans les étoiles. Par exemple, le dessin géant d’un signe correspondrait à la constellation qu’on connaît sous le nom de la Grande Ourse, qui à l’époque représentait et permettait les précipitations. Les dessins avaient donc aussi des rôles scientifiques de l’époque. Ils servaient à calculer les meilleures périodes pour une bonne récolte dans les champs.

Les géoglyphes nazcas

Les géoglyphes nazcas

Les géoglyphes sont des figures géométriques tracées par les Nazcas. Ils peuvent aussi être des images géantes représentant des animaux tels que des insectes, des oiseaux ou autres. Pour ceux qui les étudient de près, les géoglyphes étaient surtout réalisées selon les croyances nazcas, mais peuvent aussi été entrepris pour protéger les plantations, qui évoluaient dans un climat aride.

Plusieurs de ces dessins s’étendent sur une surface de plus de 3 850 Km2, le long du désert dans le sud du Pérou. Ces traces du passé existent encore aujourd’hui grâce à la nature du sol qui a permis de les conserver. Quant à leur signification, beaucoup d’hypothèses ont été avancées mais ne permettent pas d’élucider de manière claire le mystère de leurs fonctions précises. Les Géoglyphes sont dans tous les cas, connus pour être reliés aux rituels religieux des nazcas, qui étaient très croyants et très pratiquants.

La réalisation des géoglyphes sont pour certains scientifiques dont l’archéologue Giuseppe Orefici, faite par des grattages en mettant des contrastes de couleurs. Dans cette région, le climat est extrêmement sec, aussi le terrain est pierreux. Ceci explique que ces dessins sont toujours visibles actuellement, 2000 ans après leur création.

Les images représentées par ces dessins seraient des dieux adorés par les nazcas. On compte plus de 350 de ces géoglyphes au Pérou. Certains d’entre eux sont sous forme d’animaux, d’autres sont des formes géométriques comme des lignes droites de plusieurs kilomètres de long ou des spirales géantes.

Il semblerait que ces lignes soient un chemin rituel effectué par les nazcas en guise de prière à leurs dieux.

Les théories sur les géoglyphes nazcas

Pour certains chercheurs, comme le savant américain Paul Kosok, les géoglyphes sont uniquement des figures d’études astronomiques, tandis que pour d’autres spécialistes, ces représentations servaient à demander l’aide des dieux. Que ces dessins aient une signification religieuse ou non, il n’en est pas moins surprenant que les nazcas aient pu avoir ces connaissances avancées en géométrie à leur époque car ces lignes étaient étonnamment précises.

Les nazcas auraient-ils eu accès à une science plus poussée que les autres peuples de cette époque ? Mais, alors d’où leur est-elle venue ? Est-ce que les rumeurs selon lesquelles ils auraient eu des contacts avec des extraterrestres seraient fondées ? Jusqu’à aujourd’hui, aucune réponse n’a pu être apportée à toutes ces questions, et le mystère reste entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *