Qu’est ce que la radiesthésie ?

Qu’est ce que la radiesthésie ?
La Radiesthésie est un art divinatoire qui se pratique notamment à l'aide d'un pendule

La radiesthésie regroupe un certain nombre de techniques, utilisant divers instruments, pour faire une quelconque recherche sur l’avenir. Cela peut concerner soit des êtres vivants soit des objets inanimés. Elle est également considérée, dans les temps anciens et même jusqu’à nos jours, comme une science divinatoire intuitive. Elle se définit comme la faculté que possèdent certains humains à être sensibles à des vibrations émises par la matière.

Cette pratique se fonde sur l’hypothèse que tous les corps présents dans l’Univers ont été créés avec des vibrations d’une même source. Dans cette optique, il est normal que ces corps aient une influence particulière les uns sur les autres.

Par ailleurs, il est aujourd’hui constaté l’existence de deux interprétations de la radiesthésie qui sont la radiesthésie physique et la radiesthésie divinatoire.

Historique de la radiesthésie

Étymologiquement, le terme « radiesthésie » vient de l’association du mot latin « radius » ou rayon avec celui du grec « aisthêsis » qui signifie sensibilité.

La radiesthésie tire son origine de la rabdomancie, qui est une pratique rencontrée depuis la plus haute Antiquité. Durant cette époque, cette ancienne forme de radiesthésie était utilisée pour détecter des cours d’eau souterrains, mais aussi des minéraux enfouis au plus profond de la terre.

Des fouilles archéologiques ont mis au grand jour des gravures, représentant des rhabdomanciens en exercice, dans le Tassili au nord du Sahara et qui sont datées de 8000 ans.

Elle fut également rencontrée dans plusieurs civilisations comme chez les Esquimaux, les Sumériens, les Égyptiens, les Hébreux, les Brahamas de l’Inde mais surtout chez la civilisation gréco-romaine antique. Durant le règne de Louis XIII, le recours à ce genre de pratique, par le baron de Beausoleil et de son épouse Martine de Bertereau, leur permettra de déceler 150 mines en France.

En l’an 1693, le père jésuite Le Lorrain, sous le pseudonyme d’abbé de Vallemont, sortit un livre en rapport à la rhabdomancie, qui s’intitula La physique Occulte ou Traité de la Baguette Divinatoire.

Comme la pratique de cet art divinatoire fut interdite par l’Église, durant cette période de l’histoire, ce livre fut mis à l’index en 1701. C’est avec l’abbé Bouly (1865-1968) que le nom de rhabdomancie pris celui de radiesthésie.

Par la suite, on sollicita énormément l’abbé Mermet pour trouver des sources sur plan, mais également des sources thermales. Des scientifiques d’origine allemande à savoir les docteurs Hartmann, Curry et Wissmann ont découvert des réseaux telluriques respectivement en 1948, 1949 et en 1952.

Les instruments rencontrés dans la pratique de la radiesthésie

Les outils utilisés pour pratiquer la radiesthésie sont multiples : le pendule, les rade master, le lobe Hartmann, l’antenne Lecher, et beaucoup d’autres.

En tout les cas, chacun de ces instruments a son propre domaine d’intervention.

  • Le rade master est utilisé pour repérer de l’eau, des failles ou des réseaux curry. Cet objet est composé de deux baguettes en cuivre, courbées à un angle de quatre-vingt-dix degré, et dont la partie verticale est contenue dans un petit tube, également de cuivre ou de laiton. Ils sont assez faciles à fabriquer et à manipuler. Il faut veiller à être calme et à garder les mains détendues sur les petits tubes.
  • Le lobe Hartmann a été spécialement accordé pour la détection des réseaux du même nom et il n’y a donc aucune raison de l’utiliser pour rechercher les réseaux Curry.
  • L’antenne Lecher, extrêmement intéressante en recherche dès lors qu’on veut faire des mesures spécifiques. Seule l’antenne permet de trouver l’eau stagnante alors que les rade masters sont muets. L’antenne c’est l’idéal pour trouver les corps subtils, l’aura, les directions, les recherches de points, etc…
  • Le pendule est l’outil de recherche dont l’usage est le plus fréquent chez les radiesthésistes. Il existe en différentes tailles (grosses ou petites) et en différents types de matériaux (bois, métal, pierre…). Le pendule est plus sensible aux fréquences et aux vibrations, émanentes des objets à trouver, s’il est réalisé à partir d’une bille de bois de quelques centimètres ou d’un cochonnet de pétanque. Ainsi, il est plus simple et nécessite peu de moyens financiers, pour sa réalisation. La technique de Jacques Barette présente les meilleurs avantages, dans l’utilisation de cet outil. Cela consiste à bloquer la bille entre l’auriculaire et l’annulaire, à laisser le pendule pendre à l’extérieur de la main. Ainsi, les oscillations de la bille se verront croître, dans le cas où l’intervenant se rapproche de l’objet recherché.

Les différents domaines d’application de la radiesthésie

L’application de cette technique dans la recherche d’un point d’eau ou de minerais est, sans aucun doute, la plus rencontrée dans l’histoire de la radiesthésie. Son utilisation dans l’hydrologie est une des plus anciennes.

Le phénomène qui survient dans cette situation peut s’expliquer par la variation du champ magnétique terrestre due au mouvement de l’eau dans le sol et qui fait réagir l’outil utilisé ou même le radiesthésiste.

On peut également rencontrer la radiesthésie dans le domaine de l’agriculture. Pour ce faire, la radiesthésie peut être amenée à définir le type de plantation correspondant au mieux, au type du terrain.

Dans la médecine, la radiesthésie est suscitée pour détecter des dysfonctionnements de l’organisme du consultant ou de découvrir les causes d’une maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *