Qu'est-ce que L’aromathérapie

Les plantes ont de nombreuses vertus thérapeutiques et sont largement utilisées dans le domaine de la médecine.

Différents modes de traitement sont utilisés, et, parmi eux, la plus connue est certainement l’aromathérapie ou traitement par les arômes des plantes.

Dans cette méthode, ce sont les extraits aromatiques des plantes et leurs vertus que l’on utilise.

L’aromathérapie : entre science et art

aromathérapie
Santé, relaxation, bien-être : l'aromathérapie résumée en 3 mots

L’aromathérapie est un art, celui de savoir choisir quel arôme d’une plante peut se marier avec celui d’une autre plante. Il faut avoir un sens olfactif développé et les mêmes qualités qui sont recherchées chez les « nez » des parfumeurs.

L’objectif de l’aromathérapie est de concevoir une ambiance, d’amener l’esprit à un certain niveau de sensitivité, de la même manière que l’on pourrait le faire pour l’intérieur d’une maison avec le Feng-Shui.

C’est aussi et surtout pour prendre soin de la santé qu’on a recours à l’aromathérapie, c’est ici qu’on touche au domaine de la science avec l’intervention de la chimie et de la biologie.

Les traitements dans le cadre de l’aromathérapie sont basés sur l’utilisation des huiles essentielles, ces dernières agissant tant sur le corps émotionnel que sur le subconscient.

A chaque stimulation de l’odorat, on stocke dans l’une des cases de notre mémoire le souvenir de l’odeur ainsi que les comportements qui s’en suivent, c’est sur cette « programmation » que les spécialistes vont travailler. Ce sont justement ces souvenirs d’odeurs qui seront exploités pour nous procurer santé et bien-être.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les initiés se servent d’huile essentielle pour parfumer leur lieu de travail. En effet, en éloignant stress et anxiété du bureau, les salariés sont plus productifs.

L’aromathérapie relève aussi de la science puisque c’est grâce aux travaux des scientifiques qu’on peut savoir si l’odeur d’une telle ou telle plante a un effet positif sur l’organisme humain. En parlant de scientifiques justement, il faut savoir que :

  • le botaniste fait des recherches sur l’identité d’une plante,
  • le chimiste étudie la composition des cellules d’une plante,
  • et enfin le biologiste cherche les vertus thérapeutiques d’une plante.

Au niveau de l’outil, il y a ce qu’on appelle aromatogramme qui permet d’évaluer et de déterminer les propriétés des plantes et leurs huiles essentielles

Zoom sur les huiles essentielles

huiles essentielles.
Flacons d'huile essentielle de lavande

Les huiles essentielles sont un concentré de bien-être et de relaxation. Leur utilisation se développe de plus en plus rapidement, mais il faut néanmoins veiller à prendre quelques précautions lors de leur utilisation.

L’huile essentielle est la substance extraite de la sécrétion naturelle de la plante et ce, notamment au niveau du calice, de la tige, de l’écorce, etc., ce sont les cellules de la plante qui contiennent cette sécrétion.

Du fait de leur extrême volatilité et de leur caractère lipophile, les huiles essentielles ont la caractéristique d’avoir une excellente diffusabilité, que ce soit à travers la peau (massage), par voie aérienne (en utilisant un bruleur), ou par ingestion (par exemple avec la cuisine aux huiles essentielles).

C’est ce qui confère aux huiles essentielles leur intérêt et leur efficacité.

Leur utilisation est très ancienne, puisque dès l’an 1000 de notre ère, le médecin Avicenne mis au point le procédé de distillation, qui fut importé en Europe et n’a depuis pas fondamentalement évolué. Mais ce n’est que depuis les années 1970 que la communauté scientifique a réellement commencé à étudier les propriétés des huiles essentielles et d’identifier leurs molécules.

Il existe plus de 400 essences d’huiles essentielles, mais en aromathérapie, seule une quarantaine de ces essences est utilisée.

Méthodes d’extraction des huiles essentielles

Les scientifiques ont mis au point divers procédés pour extraire l’huile essentielle d’une plante à savoir :

  • Extraction par distillation à la vapeur d’eau : C’est le procédé le plus courant, à l’exception des huiles essentielles des hespéridés comme l’orange et le citron.
  • Extraction aux solvants volatiles : Elle requiert l’utilisation d’un appareil appelé « extracteur de Soxhlet ».
  • Extraction par expression à froid : Les plantes sont pressées à froid, sans chauffage.
  • Extraction au CO2 supercritique : Elle exige une installation onéreuse mais reste la méthode d’extraction la plus complète et la moins dégradante.

Les vertus thérapeutiques des huiles essentielles

  • anti-infectieuses : antibactériennes, antimycotiques, antivirales, antiparasitaires, insectifuges et insecticides (citronnelle de Ceylan, camphre du camphrier du Japon, etc.)
  • anti-inflammatoires
  • expectorantes, mucolytiques
  • antihistaminiques
  • antispasmodiques
  • antalgiques, analgésiques et anesthésiques
  • calmantes, hypnotiques et anxiolytiques
  • propriétés endocrino-régulatrices
  • propriétés digestives et antitoxiques
  • antivenimeuses
  • antirhumatismales
  • stimulantes ou apaisantes
  • aphrodisiaques

Comment utiliser les huiles essentielles ?

L’utilisation de toute huile essentielle exige un minimum de prudence car la substance extraite des plantes est très forte.

Cette puissance du produit nécessite de prendre des précautions, voici quelques recommandations :

  • Il ne faut prendre que des huiles essentielles de qualité, pures, naturelles, et biologiques.
  • Il ne faut prendre que des huiles essentielles de qualité, pures, naturelles, et biologiques.
  • Ne jamais chauffer une huile essentielle pour la diffuser.
  • Il ne faut jamais administrer les huiles essentielles par voie intraveineuse ou intramusculaire.
  • Sans avis médical, ne jamais ingérer d’huiles essentielles.
  • Les personnes allergiques doivent faire un test avant d’utiliser une quelconque huile essentielle.
  • Les femmes enceintes ne doivent pas en utiliser pendant le premier trimestre de la grossesse.
  • Il faut toujours se laver les mains après un massage ou application cutanée.
  • Il faut placer les tubes d’huile essentielle hors de la portée des enfants.
  • En cas d’ingestion accidentelle, ingérer immédiatement une huile grasse telle que l’huile d’olive ou l’huile de tournesol, puis contacter le centre antipoison le plus proche.

L’aromathérapie dans le domaine de la cosmétique

On peut utiliser les huiles essentielles dans d’autres domaines. Elles entrent notamment dans la composition de produits de beauté.

Pour les soins de la peau par exemple, voici quelques huiles essentielles fréquemment utilisées :

  • pour une peau mature : rose, encens, néroli, géranium, palmarosa
  • pour une peau normale : lavande, géranium
  • pour une peau mixte : citron, lavande
  • pour une peau grasse : tea tree, genévrier, cyprès, bergamote, citron, pamplemousse
  • pour une peau sèche : rose, bois de santal, géranium, camomille, néroli, palmarosa
  • pour une peau sensible : camomille, rose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *