La lithothérapie : la médecine par les pierres et cristaux

La Lithothérapie
Quelques unes des pierres utilisées par la lithothérapie

La lithothérapie est une médecine traditionnelle inspirée de nombreuses pratiques anciennes. Ce savoir millénaire intrigue de nombreux passionnés en utilisant l’énergie ou la « vibration » de certains minéraux à des fins thérapeutiques.

La lithothérapie est une discipline dont les fondements se basent sur les vertus de certains types de cristaux. Les principes de cette discipline sont plus un art qu’une science rigoureuse établie sur la réfutabilité.

D’une manière plus simple, ce n’est pas une science exacte et qui repose sur des faits patents ; malgré qu’elle s’accompagne sur certains points de démarches scientifiques tels que des observations et des expérimentations. Les cristaux principalement utilisés sont l’améthyste, l’œil du tigre, le quartz, le rubis, la turquoise ou encore le labradorite.

La lithothérapie est une technique thaumaturge qui se définit étymologiquement par l’expression grec signifiant « méthode qui soigne par l’usage des pierres ».

Ce qui définit aujourd’hui la lithothérapie est un mélange de sciences ancestrales qui ont recours aux pierres pour guérir certaines maladies. De ce fait, cette discipline relève des arts de guérison appartenant au même rang que le « shiatsu », l’acuponcture ou encore la médecine ayurvédique indienne

Les grands principes de la lithothérapie

Il faut dire que la lithothérapie est une pratique disposant de peu de connaissances théoriques mais qui s’appuie grandement sur la pratique. Selon cette science, les cristaux seraient dotés de vertus guérisseurs, en émanant des énergies positives dites « fines ».

Selon la lithothérapie, les cristaux sont des roches vivantes, peu commune, dont les pouvoirs ne sont pas jusqu’ici cultivés entièrement. Pour être en contact avec ces pierres, elles peuvent être portées comme des accessoires tels que des bagues, des pendentifs, des bracelets, ou des bibelots décoratifs de l’habitation.

D’autres expérimentations consistent à utiliser les cristaux dans des mélanges spéciaux, en usant du rayon de soleil et de certains fluides comme l’eau ou d’autres solutions. Le liquide obtenu pourra être bu pour différents soins. Cette méthode présente néanmoins certains risques étant donné l’existence de métaux toxiques dans certaines pierres.

On compte dans cette science deux disciplines : la chromothérapie et l’oligothérapie. Aujourd’hui, les caractéristiques des minéraux gagnent également l’intérêt des scientifiques, certains convaincus des propriétés bénéfiques de certains minéraux tels que le quartz ou encore l’améthyste.

Quelles sont les origines de la lithothérapie ?

Idées et conception

La lithothérapie s’inspire d’anciennes pratiques médicinales, notamment d’orient et plus particulièrement dans l’Inde antique où l’on attribuait aux pierres des singularités spirituelles et médicinales. Les anciennes traditions avaient plus recours à différentes techniques vouées à des pratiques mystiques que d’expérimentation cartésiennes.

Les principes de la lithothérapie furent réétudiés par des thérapeutes à partir des années 1970. L’utilisation de l’argile dans les pansements en médecine, permet de rétablir des liens des principes fondamentaux de la lithothérapie avec la médecine moderne; l’argile possédant des vertus médicinales reconnues scientifiquement, comme la purification de la peau.

Néanmoins, c’est la seule caractéristique bénéfique des pierres jusqu’ici à être reconnu officiellement par la médecine. De nombreuses références appuient les principes de la lithothérapie comme l’encyclopédie des drogues de Mr Lemery, ou les trois volumes de Mr Guibourt, qui parlent des vertus des minéraux dans le fondement de la pharmacie.

Les principes actifs de la lithothérapie

Comme dit précédemment, la lithothérapie assemble deux disciplines qui différent par leurs méthodes.

D’abord, il y a la chromothérapie, appelée également la « chromatothérapie ». Cette discipline est bien entendu une médecine non conventionnelle qui traite par les couleurs et la lumière.

C’est une pratique très ancienne héritée de l’Egypte archaïque, qui croit aux vertus des couleurs, et selon leurs nuances, agiraient positivement sur la santé et le mental. Puisque que c’est une science qui s’expérimente dans la manipulation de la lumière, différentes techniques de projections sont adoptées.

Il y a ensuite l’oligothérapie, qui se rapproche plus des démarches scientifiques en utilisant les oligo-éléments, mais aussi des minéraux. D’ailleurs, les premiers fondements de la science ont été apportés au XX è siècle par les travaux de deux scientifiques : le docteur Jacques Menétrier et Gabriel Bertrand.

Malgré que ce soit une science réfutée par les théories médicales, les démarches ne sont pas loin des méthodes scientifiques, qui reconnaissent l’importance de certains oligo-éléments dans l’organisme.

La lithothérapie : une science omniprésente

La lithothérapie est-elle efficace ?

La lithothérapie n’est pas une science exacte, il est difficile d’en cerner et d’observer les principes d’efficacité. D’ailleurs, la discipline est souvent un domaine profitable à des charlatans ou un terrain sur lequel interviennent des amateurs avec des connaissances sommaires ou pratiquement inexistantes. Mais il faut savoir que la lithothérapie est une discipline qui a fait satisfait de nombreux patients au cours du temps.

Toutefois, du fait de son paralogisme et de son art ne se basant sur aucun fondement rationnel, elle est entièrement exclut des pratiques médicinales officielles. Les recherches dans la lithothérapie n’ont cessé de se poursuivre et de nombreuses disciplines s’y sont inspiré ; notamment nombre des médecines traditionnelles actuelles.

Malgré ses origines, la lithothérapie prend un caractère thérapeutique, qui peut aussi intervenir dans le domaine des guérisons psychologiques. Par exemple la lithothérapie utilise l’énergie des pierres pour retrouver confiance en soi, pour soulager le stress, d’aider aux prises de conscience et aux déblocages émotionnels et énergétiques. Malgré tout, la lithothérapie contemporaine se présente comme un complément efficace des traitements médicaux.

La médecine douce : utiliser les pierres pour se soigner

La lithothérapie actuelle n’a pas connu des changements importants ou des évolutions notables. Néanmoins, sur de nouvelles pierres et de leurs utilisations se sont élaborées de nouvelles méthodes. Il existe différentes méthodes pour utiliser les pierres.

  • Utiliser les pierres en amulette : c’est une méthode, certes très vieille, mais qui est encore couramment adoptée actuellement. Ce moyen de garder un objet près de soi peut aussi concerner d’autres éléments à part les pierres, tels que des plantes séchées … etc.
  • Mettre des pierres en bijoux : c’est une méthode idéale à la lithothérapie pour des pierres assez grosses et bien taillées. La lumière qui s’y incruste met la couleur en évidence et contribue à des effets bénéfiques à l’organisme.
  • Les utiliser en onguent : c’est une technique assez spécifique. Un onguent fait de minéraux consiste à soumettre une base graisseuse à la vibration de plusieurs pierres. Pour l’opération, il est utile de réduire les pierres en poudre pour le mélange. Le tout pourra ensuite se prêter à différents soins tels que les massages.

L’utilisation des pierres peuvent être recommandée selon leurs natures, leurs couleurs et leurs vertus. Par exemple, certaines pierres se portent mieux au cou si d’autres s’installent idéalement comme des objets de décorations de maisons.

L’étude des pierres dans la lithothérapie repose principalement sur les énergies et les vibrations, qui peuvent être négatives en cas de mauvaises usages ou de mauvais état de la pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *