Qui sont les Templiers ?

L’ordre des templiers

ordre des templiers
Les Templiers, chevaliers du Christ, devaient protéger les pélerins se rendant à Jérusalem contre les attaques de brigands

L’ordre des templiers est une petite confrérie militaire et religieuse vouée à protéger les pèlerins sur la route de la cité sainte. Leur mission est aussi de défendre les monuments religieux acquis lors des affrontements avec les musulmans. Elle fut créée à l’issu de la chevalerie chrétienne pendant le moyen Âge en 1129 ; l’ordre est formé par une milice connue sous le nom de Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. C’est une petite poignée efficace qui s’est joint à de nombreux affrontements pendant la croisade, la reconquête et la guerre sainte.

Au secours de pèlerins souvent victimes de brigandages et d’assassinats sur la route de Jérusalem, le pape décida d’entreprendre l’expédition militaire. Ce sera aux chrétiens d’occident de prendre les armes sous le signe de la croix pour défendre l’ordre du pape : d’où l’on connaît ces combattants sous le nom de « croisés ».

Les templiers étaient des guerriers volontaires qui descendaient pour sécuriser certaines routes dangereuses, comme Athlit, qui était souvent le théâtre de banditisme. Les premiers noms connus étaient Hugues de Payens, de la Maison des comptes de Champagne et Geoffroy de Saint Omer. L’Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ fût créé en 1118.

C’est le roi de Jérusalem, Baudoin II, qui octroya aux guerriers une partie de son palais, là où se trouve le temple de Salomon. C’est à partir de cet endroit symbolique qu’on leur attribua l’appellation de Chevaliers du Temple, ou simplement Templiers. Le temple de Salomon fut bâti en 961 avant Jésus-Christ ; ce sera en 587 avant Jésus-Christ qu’il sera détruit par les Chaldéens. Par la suite, la horde de templiers fût jointe par sept autres chevaliers français. On connaît André de Montbard, Gondemare, Geoffroy Bisol, Godefroy, Roral, Payen de Montdésir et Archambaud de Saint-Agnau.

La création de l’ordre des templiers

L’ordre des Templiers fût officiellement créé lors du concile de Troyes par Bernard de Clairvaux en 14 janvier 1128. L’emblème de la croix pattée est attribué à l’ordre par le pape en 1147. La tenue des chevaliers est faite d’un manteau blanc et la croix est cousue sur l’épaule gauche du manteau. L’accoutrement des templiers fait toutefois l’objet de nombreuses controverses et prend de nombreuses formes à travers les époques.

La réputation des Templiers grandit très vite et s’étend aussi en occident surtout à partir de 1291. La lutte est jointe par les Chevaliers de l’Hopital, qui créent néanmoins une certaine rivalité avec l’ordre. L’ordre du Temple s’enrichit à travers diverses activités telles que les donations, les intérêts des prêts accordés, les achats, les échanges etc.

Pour quelles raisons l’Ordre des Templiers fut-il créé ?

Les Templiers suscitent l’envie, l’admiration mais aussi quelques hostilités autour d’eux. Connus pour leur richesse, leur bravoure et leur notoriété, ces chevaliers fréquentent aussi des personnalités royales. Philippe le Bel fut roi de France lorsqu’il souhaita se rapprocher des templiers. L’entreprise de Philippe fut d’utiliser l’ordre à ses propres fins. C’est le 13 Octobre 1307, qu’il décide malgré tout d’arrêter tous les Templiers du royaume. Le succès des chevaliers fût tel que l’on eût craint de les voir surpasser l’autorité royale de l’époque.

Philippe le Bel fût protégé des banquiers, des milices protectrices, lors de l’émeute de Paris qui a failli lui coûter la vie. Pendant plusieurs années, les autres Templiers en liberté tenteront de se justifier auprès du Pape. Mais toutes ces tentatives resteront vaines, et ils verront finalement le 22 Mars 1312, l’Ordre du Temple aboli par Clément V.

Deux ans après, plus exactement le 18 Mars 1314, le grand maître du Temple Jacques de Molay ainsi que Geoffroy de Charnay furent brûlés vifs à la cité de Paris. Clément V mourut un mois plus tard, le 20 Avril.

Organisation de l’Ordre des Templiers

L’ordre est organisé sur plusieurs provinces et n’a cessé de s’étendre sur d’autres surfaces à travers le temps. Par exemple, en France, l’ordre s’organise sur Auvergne, Bourgogne, Provence ; au Portugal, en Aragon, en Castille et à Valence ; en Sicile et les Pouilles, Rome, Toscane et Lombardie ; en Angleterre, Allemagne, Hongrie, Tchéquie et Pologne ; et sur d’autres territoires tels que Jerusalem, Tripoli, Antioche, Chypre, Petite Arménie.

Par ailleurs, l’ordre des templiers s’organise sur une hiérarchie divisé en quatorze rangs, à savoir :

  • Le Maître : c’est la première figure du groupe. Toutefois, l’autorité du maître reste restreint. L’ordre est une horde de démocratie, qui partage le pouvoir de décision à tous les membres du conseil. Le rôle du maitre est donc plus dans la représentation du groupe que dans son commandement.
  • Le Sénéchal : c’est le personnage qui joue le rôle de conseiller du maître. Il seconde ce dernier en cas d’absence.
  • Le Maréchal du Couvent du Temple : c’est le général du groupe. C’est à ce chef militaire que revient les grandes décisions lors des combats.
  • Le Commandeur de la Terre de Jérusalem : il joue le rôle de trésorier. Il s’occupe des fournitures et gère l’argent des commanderies d’Europe.
  • Le Commandeur de la Cité de Jérusalem : ce personnage est le guérisseur du groupe. Il prend les malades et les blessés en charge et garde la Vraie Croix.
  • Les Commandeurs des Terres de Tripoli et d’Antioche : ce sont des représentants du maître sur chaque province. Il dispose des mêmes pouvoirs que celui-ci dans leurs zones géographiques respectives.
  • Les Commandeurs des autres provinces : jouent les mêmes rôles que ceux précités mais sur des provinces qui ne sont pas en guerre.
  • Le Frère Drapier : c’est le responsable logistique de l’ordre.
  • Les Frères Chevaliers Commandeurs des Maisons : ce sont les responsables de l’hébergement.
  • Le Commandeur des Chevaliers : ce sont des lieutenants du Maréchal du Couvent.
  • Le Turcoplier : les commandeurs des turcoples.
  • Le Sous-Maréchal : il commande aux frères de métier. En combat, il assiste le Maréchal.
  • Le Gonfanonier : il commande aux écuyers.
  • Le Commandeur de la Voûte d’Acre : il gère les biens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *