Nostradamus, l’astrologue et voyant des familles royales

Nostradamus est le surnom donné à Michel de Nostre-Dame, et qui signifie « nous donnons ce qui est à nous ». Il a hérité son nom de son grand-père juif, qui a été contraint de se convertir au christianisme.

Qui était Nostradamus ?

Qui était Nostradamus ?
Portrait de Nostradamus, le célèbre voyant et astrologue, réputé pour ses prédictions

Ce médecin, pharmacien et astrologue, né à Saint-Rémy (1503-1566) et dont le corps repose en l’église Saint-Laurent de cette même ville, avait réussi à endiguer l’épidémie de peste en France. De plus, ce fameux prophète français de la Renaissance, avait reçu les honneurs de la cour du Roi de France à Paris pour ses premières prophéties réussies.

Malgré sa renommée et son succès, lorsqu’il a rédigé des prédictions dans des textes appelés « les Centuries », Nostradamus a dû les cacher quelques temps à l’Eglise, qui poursuivait tout voyant pour ses prophéties et les considérait comme étant un acte diabolique. D’ailleurs, des religieux ont brûlé son effigie devant sa maison en l’accusant de blasphèmes et de sorcelleries

L’astrologie et la voyance, les deux visages de Nostradamus

Au seizième siècle, l’astrologie était considérée comme une science exacte, qui consistait à effectuer des calculs rigoureux, notamment sur la position des astres, pour arriver à des prédictions infaillibles. Nostradamus avait fait une partie de ses études à l’université de Montpellier où il avait reçu l’une des meilleures formations de France en astrologie, et vingt ans plus tard, à Salon-de-Provence, il avait choisi de mettre ses talents au service d’une autre cause, celle de deviner l’avenir.

L’édition définitive de ses œuvres en matière de voyance comprend : La Lettre à César, L’Epître au très Invincible, Très Puissant et très Chrétien Henry Second, roi de France, les Centuries, les Présages (141 quatrains) et les Sixains (58 strophes de six vers). Pour les autres sciences, il avait rédigé : « la paraphrase de Galien » un livre de médecine, « Le traité des fordements et des confitures » un livre de pharmacatrie, et « Les hiéroglyphes d’Orus Apollo » en ésotérisme.

Les douze « centuries » sont son ouvrage le plus célèbre. Elles comprennent chacune cent quatrains en vers prédisant le destin de grands hommes, de cités, de pays et même celui de la planète entière. Le discours employé est poétique par le rythme des mots, des rimes, des sons et des images. La première édition « des Centuries » paraît à Lyon en 1555, et l’œuvre complète en 1568. Son livre est devenu célèbre dans le monde entier et traduit dans toutes les langues. Cependant, sa méthode de prédiction demeure toujours un mystère : Nostradamus  interrogeait les oracles et les anges, exécutait des rituels initiatiques, observait les positions des planètes… cela parait incroyable, mais 95 % de ses prophéties ont été pleinement vérifiées. Certes, il avait bien prédit certains des événements les plus marquants des 450 dernières années avec une entière et totale exactitude !

La présence de Nostradamus à la cour du Roi

Nostradamus avait été très lié avec les familles royales et princières, depuis qu’il avait réussi à prédire l’identité du futur Pape Sixte V quelques mois plus tôt, alors que ce dernier n’était encore qu’un simple moine franciscain. Il avait croisé sa route et une intuition lui avait confirmé la destinée de ce jeune garçon. En s’agenouillant devant lui, il lui avait dit avec certitude : « je rends hommage au futur souverain pontife ».

Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II, était l’une des plus fidèles admiratrices et le consultait pour tout. Nostradamus avait prédit la mort de son mari dans un duel « Le lyon jeune, le vieux surmontera en champ bellique par singulier duelle dans cage d’or les yeux lui crèvera, deux classes une, puis mourir, mort cruelle” (Centurie 1, Quatrain 35) ; et trois ans plus tard, en juin 1559, ce dernier s’était opposé dans un tournoi au comte de Montgomery qui lui transperça l’œil et le tua comme l’a bien prédit Nostradamus. Ainsi, sa réputation est rapidement faite, et quatre siècles encore après sa mort, il continue à soulever les passions les plus vives, et son œuvre est toujours étudiée et citée comme une référence incontournable de la voyance et des arts divinatoires.

Les principales prophéties de Nostradamus

Nostradamus avait aussi prédit la révolution française « Ils entreront dans les Tuileries où cinq cents le couronneront d’une mitre. Il sera trahi par quelqu’un doté d’un titre de noblesse du nom de Narbone, et par un autre dénommé Saulce, qui aura de l’huile en barils ».

Mais, également le règne de Napoléon « Un empereur naîtra près de l’Italie. De simple soldat, il deviendra Empereur. Il instaurera le contrôle absolu sur l’Église. Il se maintiendra quatorze ans au commandement. ».

Nostradamus prédit aussi la cause de la 2ème guerre mondiale et la puissance de Hitler : « La Liberté ne sera pas recouvrée. Un homme audacieux, sombre, orgueilleux et vil, l’occupera. Quand le pont sera achevé, La République de Venise sera attaquée par Hister. ».

Il affirma que le général De Gaulle sera à la tête de la France : « Hercules Roy de Rome et d’Annemarc, De Gaule trois Guion sernommé, Trembler l’Itale et l’onde de sainct Marc, Premier sur tous monarque renommé. ».

En plus d’avoir évoqué l’arrivée de Napoléon, d’Hitler, de Franco, l’assassinat des frères Kennedy, Nostradamus prédit aussi les bombes atomiques lâchées sur Hiroshima et Nagasaki : « Dans le Soleil Naissant un grand feu sera vu. Dans le cercle de l’explosion régnera la mort et des cris seront entendus. Cette mort sera par la guerre, par le feu et par la faim. ».

En effet, ce voyant si célèbre avait deviné des catastrophes et des faits historiques dramatiques ; comme le 11 septembre et les attentats contre les tours du World Trade Center : « Cinq et quarante degrez ciel bruslera, Feu approcher de la grand cité neuue, Instant grand flamme esparse sautera, Quand on voudra des Normans faire preuue ».

Mais ce n’est pas tout, Nostradamus fit d’autres prédictions qui là encore s’avérèrent exactes : les deux guerres mondiales, la guerre en Irak « Sous l’opposite climat Babylonique, grande sera de sang effusion, Que terre et mer, aïr, ciel sera inique: Secte, faim, regnes, pestes, confusion. »…

L’étude complète de ses « Centuries » montre qu’il avait annoncé aussi des découvertes archéologiques et scientifiques « Les gens voyageront en sécurité à travers le ciel, la terre, la mer et les vagues ». Ses prophéties continuent jusqu’aux années 6000 et nous expliquent comment la terre va être absorbée par le soleil en 3797 suite à l’écrasement de météorites sur sa surface, provoquant des inondations et des raz de marée d’une hauteur de trois milles mètres qui balaieront tout signe de vie de la surface du globe. Heureusement, il nous rassure sur le fait que l’homme quittera bien avant la terre pour d’autres planètes plus habitables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *