Où se trouve l'Atlantide

L’Atlantide

L’Atlantide : Histoire ou Science-fiction?

Représentation de l’Atlantide, le continent disparu

L’Atlantide, ce mythe qui a traversé les siècles et qui, jusqu’à aujourd’hui fait encore couler beaucoup d’encre, passionne autant les pionniers du passé que les conteurs du fantastique. Pour ceux qui s’intéressent de près à cette légende, héritée des anciens écrits du philosophe Platon, l’Atlantide fut à première vue née d’une littérature fictive, qui porterait sur la représentation d’une civilisation florissante ayant existé vers 357 av. J.C.

Mais alors, pourquoi jusqu’à ce jour, ce mythe présente-t-il autant d’intérêt dans les investigations contemporaines ? Qui sont les Atlantes ? Et surtout, comment une littérature âgée de plus de 2360 ans se présente-t-elle aujourd’hui comme l’un des plus grands mystères des vestiges du passé ?

Origines du mythe de l’Atlantide

On retrouve les premières références de l’Atlantide dans les œuvres de Platon, notamment le « Timée » puis le « Critias ». C’est essentiellement dans ces deux dialogues que le philosophe décrit pour la première fois l’Atlantide, une île ayant abrité une civilisation particulièrement prospère et qui serait dotée d’un savoir et d’une technologie dignes des sciences les plus avancées.

L’Atlantide tire son nom du grec ancien « Atlantis » ou « nesos » et signifie étymologiquement « île d’Atlas ». Les ouvrages du philosophe suscitent de nombreux débats et fait l’objet de nombreuses controverses, notamment sur la véracité de l’existence de l’ancienne civilisation.

Certains interprètent l’histoire de Platon comme établie dans un cadre purement utopique, si d’autres parlent d’un récit personnellement vécu par l’auteur. En même temps, autour de la légende se sont inspirées nombre d’œuvres littéraires qui ont peu à peu nourri la curiosité des esprits. Plus tard, plusieurs découvertes de chercheurs scientifiques semblent fortement coïncider avec la théorie de l’existence de l’Atlantide.

Les mystères atour de la légende

D’après les ouvrages de Platon, toute l’existence de l’Atlantide est marquée par une série de conquêtes territoriales dans la méditerranée, qui laisse penser au caractère impérialiste de la civilisation atlante. Le profil visionnaire de Platon pousse certains investigateurs comme Kathryn A. Morgan à penser que la fiction du mythe est tirée des idéaux politiques du philosophe.

La théorie d’une lointaine existence de l’Atlantide se base sur la citation des descriptions assez précises dans les dialogues de l’auteur, comme des lieux de l’époque et des indications précises dans le temps.

L’Atlantide serait une île fabuleuse regorgeant de richesses et possédant une communauté à l’organisation politique harmonieuse et exemplaire. Selon toujours les écrits, le peuple détient des savoirs secrets et des technologies de pointe qui dépassent même celles de la civilisation moderne notamment au niveau de la science, la médecine, la métallurgie, etc.

Dans les dialogues de Platon, l’Atlantide connût une fin tragique, provoquée par un puissant cataclysme qui engloutit l’île et toute la civilisation en moins d’un jour et une nuit. Néanmoins, la nature exacte de ce cataclysme, relaté par des tremblements de terre et un gigantesque raz-de-marée continue de soulever diverses hypothèses dans les débats, la plus soutenue étant aujourd’hui la théorie d’un tsunami particulièrement dévastateur.

La découverte de très anciens vestiges sous-marins à un emplacement relatif à celui de l’ancienne civilisation révèlent des ruines bâties de fabuleuses architectures, à la hauteur des techniques modernes les plus complexes.

Histoire de l’Atlantide

L’île de l’Atlantide aurait-elle vraiment existé ? C’est la question sur laquelle n’arrivent pas à trancher les groupes de chercheurs divers et certains historiens, qui restent perplexes malgré des éléments qui tendent à prouver l’existence de cette civilisation. Les mémoires du philosophe laissent tantôt des détails qui troublent, tantôt des aspects romanesques qui semblent semer le doute dans les esprits.

Toutefois, les investigations des chercheurs indépendants ne sont pas restées vaines et certaines preuves frôlent même l’authenticité.

Athènes a été la seule à s’opposer à l’expansion de l’empire Atlante. L’île se compose de dix royaumes gouvernés par le roi Atlas et ses descendants. La cité-mère aurait été érigée sur un mont entouré par un flot navigable. Initialement vouées à des approches plus idéologiques, les conquêtes atlantes se barbarisent et s’entreprend au fil du temps à l’issue de sanglants affrontements. La légende parle de la fin du royaume à la suite de la colère des dieux sur le peuple atlante, qui leur afflige la punition de ce cataclysme.

L’Atlantide : l’avis de la science

Hypothèses sur l’Atlantide

Les théories sur d’éventuels survivants de l’Atlantide amène certains chercheurs à estimer l’île imaginaire comme Athènes même. Bon nombre des avis cartésiens accordent l’hypothèse d’une Atlantide faisant référence à une civilisation existante de l’époque, mais réfute l’idée d’un cataclysme qui aurait englouti un continent à part entière. L’histoire de l’île parle également d’un mystérieux métal appelé « orichalque » et qui a le plus enrichit la civilisation.

Des hypothèses considèrent aussi le métal comme une matière déjà existante comme le cuivre ou un alliage spécifique, semblable à celui du bronze et de l’étain, très courant à l’époque.

De l’autre côté, d’autres spéculent sur la véracité de la théorie de l’engloutissement et relie le phénomène à des catastrophes géologiques connus. L’Atlantide, bien qu’étant la plus célèbre, n’est pas un mythe isolé. D’autres légendes de territoires engloutis et de cités perdues la rejoignent dans sa catégorie notamment Avalon, Bimini ou Mu.

Géographie de l’Atlantide

La localisation de l’Atlantide est sans doute le sujet qui présente le plus de controverses. Beaucoup se vantent de descendre de ce mystérieux peuple. A travers les hypothèses de possibles emplacements du continent englouti, on note des lieux différents à travers les spéculations. Par exemple, dans la théorie qui tente de démontrer que l’Atlantide se trouve de nos jours en mer Noire, certains scientifiques comme le professeur Siegfried Schoppe parlent du cataclysme comme une montée soudaine du niveau de la mer, qui à l’époque n’était qu’une eau douce.

Par ailleurs, l’écrivain Jorge Maria-Ribero Meneses affirme que l’Atlantide se trouverait quelque part au fond des eaux espagnoles, dans le Nord. Cette théorie soutient l’idée d’un tsunami et présente à plus de 425 mètres sous l’eau une plateforme géographiquement semblable au relief du continent disparu.

Au large de l’île de Chypre ont également été menée d’importantes fouilles avec des découvertes intéressantes de ruines sous marines. Malgré l’importance de cette découverte, la contestation se base surtout sur le manque d’éléments tangibles qui seraient capables de démontrer avec certitude l’existence de l’Atlantide.

L’Atlantide une cité engloutie

Aujourd’hui, les investigations gagnent de plus en plus de passionnés et de scientifiques à la recherche de nouveaux indices. L’intérêt de l’histoire de l’île est que les découvertes faîtes jusqu’à ce jour semblent confirmer la possible existence d’une telle civilisation dans l’histoire de l’humanité, mais manquent encore d’éléments tangibles.

Les investigations les plus récentes conduisent à de nouvelles pistes plus intéressantes, qui dans tous les cas, démantèlent morceaux par morceaux les mystères de notre lointain passé. Pour l’instant, l’histoire de l’Atlantide n’est pas prête de nous livrer tous ses secrets.

La Chronobiologie

La Chronobiologie

La Chronobiologie, c’est être à l’écoute de son horloge interne pour mieux optimiser ses journées

La chronobiologie est considérée aujourd’hui comme une toute nouvelle science qui traite l’organisation temporelle de notre être. C’est l’étude de l’horloge qui, selon les scientifiques, bat dans notre cerveau : Il s’agit de l’horloge biologique interne. Elle nous aide à écouter les rythmes de notre corps : elle tente en quelque sorte de répondre à la question « quand ? ».

Grâce à la chronobiologie, l’homme peut repérer le pic de sa forme pour une activité propre :

  • quand travailler ?
  • quand dormir ?
  • quand manger ?
  • quand se détendre ?
  • quand se reposer ?
  • quand faire du sport ?

Les réponses à ces questions contribuent à l’optimisation d’une journée.

Comment optimiser son organisme grâce à la chronobiologie ?

L’organisme peut, selon les principes de la chronobiologie, repérer et analyser les différents paramètres de l’environnement. De plus, nous possédons tous au fond de nous cette horloge biologique qui nous aide chaque jour à avoir une vie bien réglée.

La chronobiologie régente notre organisme

Elle assure le bon fonctionnement de notre organisme et nous aide à bien exécuter les diverses besognes de la vie. La chronobiologie commande le sommeil, l’alimentation, les activités physiques et intellectuelles, la sexualité etc.

  • La chronobiologie et le sommeil
    Dans les 24 heures de la journée, notre sommeil suit un rythme défini d’avance. Il dépend également des variations de la température de notre corps. Nous devons parallèlement respecter le cycle veille-sommeil et écouter notre corps quand on commence à éprouver le besoin d’aller se coucher. L’une des raisons de l’insomnie est le dérèglement de l’horloge du sommeil.
  • La chronobiologie et l’alimentation
    Il faut savoir équilibrer notre alimentation selon les besoins de notre corps. Pour le petit déjeuner par exemple, il faut veiller à ce que le repas contienne des sucres lents ou rapides. Le déjeuner, quand à lui, doit être énergétique : de la viande, du poisson, des légumes… Enfin, le dîner doit être léger mais varié. C’est pendant la nuit que l’organisme consomme le plus de calories. Privilégier donc à ce moment-là des viandes blanches, des légumes et des fruits.
  • La chronobiologie et les performances intellectuelles
    Selon les scientifiques, l’homme optimise ses performances intellectuelles jusqu’à 20 heures. Au-delà de cette heure, l’activité intellectuelle diminue petit à petit. Quant à la mémoire immédiate, elle est excellente en début de journée.
  • La chronobiologie et l’activité sexuelle
    Quand est-ce se situe le pic sexuel ? Notons que l’activité sexuelle est différente chez l’homme et chez la femme, selon le moment de la journée et la saison. Chez l’homme par exemple, le désir sexuel est accentué en automne, tandis que c’est plutôt au printemps que la femme éprouve le plus le besoin de faire l’amour. On a également observé chez l’homme trois pics sexuels pendant la journée : à 8 heures du matin, au milieu de l’après-midi et à minuit.

Heure par heure, comment rendre sa journée parfaite ?

  • 7 h : Vous avez du mal à sortir de votre lit ? Pour connaître la raison, prenez pendant un mois votre température à cette heure. Si le thermomètre affiche une température comprise entre 36°8 et 37°, vous êtes un lève-tôt. Si votre température se situe entre 36°5 et 36°7, vous êtes un lève-tard.
  • 8 h : Si votre température est élevée, vous êtes prêt à commencer votre travail. Par contre, si elle est basse, ce n’est pas le bon moment pour passer aux taches.
  • 9 h : Votre cortex cérébral est maintenant stimulé par les premiers contacts sociaux de la journée.
  • 10 h : Vous voilà au bureau. C’est l’heure idéale pour traiter les dossiers. Votre taux de sucre et votre température sont optimaux pour un travail cérébral.
  • 11 h : L’heure tourne à grande vitesse. C’est parce que vous êtes bien concentré.
  • 12 h : Pensez à déjeuner tout de suite, ou au moins commencez à 12h30. N’attendez pas jusqu’à 13h. Préférez une viande peu grasse ou un poisson pour une bonne énergie.
  • 13 h : Prenez un fruit comme dessert et évitez les plats supplémentaires. La chronobiologie a démontré que trois plats au déjeuner diminuent la performance.
  • 14 h : Vous êtes plus détendu car le taux de cortisol de votre corps diminue. Mais cela entraine en même temps la baisse de votre attention. Evitez de prendre rendez-vous à cette heure-là.
  • 15 h : Vous êtes une fois de plus au top de votre forme. Profitez-en pour finir votre travail. Vous avez jusqu’à 16h30.
  • 16 h : Pourquoi ne pas boire un peu d’eau ? Ça vous permettra de vous hydrater un peu.
  • 17 h : Prenez une pause toutes les quatre-vingt-dix minutes. Dix minutes suffiront pour retrouver votre concentration et votre énergie.
  • 18 h : C’est le moment de passer aux rendez-vous personnels. Votre corps secrète à ce moment là une bonne quantité de sérotonine qui vous donne envie de passer à autre chose.
  • 19 h : Le soleil s’est couché. La sécrétion de mélatonine reprend. Il est possible que vous ressentiez des sentiments de déprime à cette heure-là. Pour retrouver le moral, restez près de la lumière.
  • 20 h : C’est l’heure du dîner, évitez les repas trop lourds. Optez par exemple pour une bonne soupe aux légumes.
  • 21 h : Jusqu’à 5h, les bronches rétrécissent parce que le corps produit moins d’adrénaline et noradrénaline. Si vous êtes asthmatique, n’oubliez pas de prendre vos médicaments du soir.
  • 22 h : Pourquoi ne pas lire un bon livre avant de se coucher ?
  • 23 h : Vous devez maintenant dormir. Vous vous endormirez facilement à cette heure-là et vous aurez un bon sommeil.
  • 24 h : Si vous n’êtes pas encore couché, vous risquez de déstabiliser votre horloge du sommeil. Vous courez le risque de connaître l’insomnie.
  • 1 h : Il est bon de savoir que le cerveau possède trois horloges : l’épiphyse, réglée sur vingt quatre heures, l’hypothalamus qui suit le cycle lumière-obscurité, et le cortex qui s’adapte aux rythmes sociaux.
  • 2 h : Vous faites de beaux rêves. Votre corps est entrain de secréter l’acétylcholine, l’hormone qui relaxe les muscles.
  • 3 h : Si vous êtes une future mère, c’est le moment idéal pour accoucher. On dit qu’entre 3 et 4h du matin, les naissances sont moins éprouvantes.
  • 4 h : Si vous vous réveillez soudainement à cette heure-là et que vous avez la difficulté de vous rendormir, cela peut être le signe d’une dépression.
  • 5 h : Si vous êtes étudiant, évitez d’apprendre vos cours à cette heure. Lisez plutôt vos cours avant de vous coucher le soir. Selon les expériences, le cerveau mémorise plus le soir que le matin au réveil.
  • 6 h : Vous avez jusqu’à 7h pour prendre votre petit déjeuner.

Que savoir sur la voyance gratuite immédiate en ligne ?

Vous recherchez une voyance gratuite afin d’obtenir des réponses à vos questions ? Alors, vous êtes au bon endroit. Contrairement à la voyance téléphonique ou présentielle, la voyance gratuite immédiate en ligne qu’on vous propose se fait par le biais d’échange de mails ou sms totalement sécurisés et n’appartenant qu’à vous et au médium. Cela vous retire une source de stress que l’on peut éprouver lors d’une consultation téléphonique ou présentielle, par sa timidité ou par la réticence de se confier. En effet, il est souvent plus facile de se confier par écrit surtout sur des sujets qui peuvent être sensibles pour certaines personnes.

Pourquoi demander une voyance gratuite immédiate en ligne ?

Que vos questions portent sur votre situation financière, professionnel, personnel, santé ou vie amoureuse, nous répondrons à toutes vos interrogations grâce aux arts divinatoires tels que le tarot de Marseille, la numérologie, le pendule, les oracles, les runes ou l’écriture intuitive que compose notre voyance gratuite immédiate en ligne.

Avec nos compétences et notre savoir-faire, vous pourriez savoir si vous allez rencontrer l’amour, retrouver votre ex, quand allez-vous rencontrer l’âme-sœur, à quoi peut ressembler votre véritable amour ? Allez-vous avoir des enfants et combien, connaître votre compatibilité amoureuse ou bien votre situation financière future ? Il y a beaucoup de questions qu’on se pose tout au long de notre vie et qui parfois peuvent mériter des raisons claires et précises. Nos voyants peuvent y répondre pour vous lors de votre voyance gratuite en ligne.

Nos voyants consultent pour vous apporter des réponses à vos questions et vous guider dans vos choix avec leurs compétences. Alors, prenez quelques instants pour réfléchir à ce que vous souhaitez demander ou bien connaître de votre avenir et n’attendez plus pour demander votre voyance gratuite immédiate en ligne.

Plusieurs raisons pour choisir la voyance en ligne

La voyance en ligne a plusieurs avantages qui peuvent vous attirer et éliminer votre réticence. De plus que cette voyance gratuite immédiate en ligne, soit totalement non payante et à distance ce qui offre un anonymat complet. Elle est discrète et n’appartient qu’à vous et au voyant. Personne ne peut savoir ce qu’il se dit.

Les échanges sont sécurisés. Elle est rapide, sans rendez-vous, seulement un mail ou sms et votre voyance se fait immédiatement avec le médium choisi. Elle se déroule où vous l’aurez décidé, peu importe l’endroit (chambre, cuisine, salle de bain, au bureau, etc.) c’est vous qui choisissez un endroit qui vous convient le mieux. L’heure n’est plus un souci, car tout se fait par échanges écrits ce qui simplifie les disponibilités de calme pour lire et répondre.

Étant donné que la voyance se fait en ligne directement, vous ne pourrez plus douter de nos voyants, car ils ne peuvent pas se renseigner sur vous pour tricher comme certains qui se disent médiums sans compétences. Ici, notre voyance gratuite immédiate en ligne, vous offre cette certitude que ce sont de réels voyants avec des dons véritables qui répondront à toutes vos questions.

Une bonne alliance

Avec l’alliance de la voyance gratuite immédiate en ligne et la technologie qu’offre notre temps, vous n’aurez plus à vous cacher pour consulter un voyant. Beaucoup ont peur ou honte de consulter les médiums, mais avec cet échange en ligne tout est question de discrétion et personne n’est obligé de le savoir. Les seuls interlocuteurs à tout connaître seront vous, le voyant et votre clavier. Alors, n’attendez plus pour notre voyance gratuite immédiate en ligne, nous serions heureux de vous apporter un maximum de réponses à vos questions et doutes dans vos vis prochaines.

Voyance audiotel : quels sont ses avantages ?

Avez-vous des soucis au travail ? Vous avez des problèmes sans cesse dans votre couple ? Ou vous traversez des moments difficiles et compliqués dans votre vie ? La consultation de voyance est la solution par excellence qui peut vous aider à cerner les contours de votre avenir. Et avec les innovations apportées par la nouvelle technologie, il est aujourd’hui possible de bénéficier d’une voyance à distance par téléphone. C’est la voyance audiotel. Voici les avantages qu’offre ce type de voyance.

Une préservation de votre anonymat

Si vous avez envie de vivre une séance de voyance dans le plus complet anonymat, la voyance audiotel est votre meilleur choix. Pour faire cette voyance, vous n’avez pas besoin de vous rendre dans le cabinet d’un voyant. Elle se déroule derrière votre téléphone sans aucun contact physique avec qui que ce soit.

En bref, vous êtes incognito ! C’est une condition qui facilite la tâche à beaucoup de personnes, car vivre une séance de voyance n’est jamais une affaire banale. C’est très déstabilisant de faire face à son avenir, se dévoiler dans ses sentiments complexes ou se voir conseiller dans des domaines intimes.

Une consultation sans sortir de chez vous

Un autre avantage de la voyance audiotel est qu’elle vous offre la possibilité de consulter sans sortir de chez vous. En optant pour cette voyance, vous économisez le temps de trajet qu’il faut pour aller voir le voyant dans son cabinet. C’est un paramètre à ne pas négliger dans la mesure où il est très compliqué de trouver un voyant sans trop de difficultés dans les grandes villes.

Avec une voyance par téléphone, vous n’avez plus besoin de prendre en compte un temps de déplacement. La voyance audiotel est le meilleur choix à faire lorsqu’on veut avoir des réponses à des questions pressantes. En choisissant un professionnel bien compétent dans le monde ésotérique, il saura cerner en quelques minutes vos envies profondes ainsi que les changements qui vous attendent.

Une consultation simple, rapide et efficace

Les voyants qui sont à votre disposition sur un service de voyance par audiotel n’ont plus rien à prouver en matière de savoir-faire. Ainsi, il suffit au voyant d’entendre votre voix, vos intonations pour déceler votre personnalité, comprendre et ressentir la situation que vous traversez.

Il analyse par la suite les astres pour vous. Vous bénéficiez donc de la même qualité de service comme s’il s’agissait d’une consultation face à face. De plus, une voyance audiotel vous simplifie énormément la vie et peut se caser plus facilement dans un planning compliqué ou un emploi du temps serré. Vous n’avez plus aucune raison d’affirmer que la voyance n’est pas accessible.

Dans le but de vous aider dans votre démarche ou d’assouvir votre curiosité, la voyance audiotel se met à votre service à toute heure du jour et de la nuit. Quels que soient les aléas de la vie auxquels vous êtes confronté (handicap, maladie…), vous pouvez avoir l’assurance que le voyant à l’autre bout du fil répondra efficacement à vos attentes.

Grâce à ses connaissances médiumniques, il vous donnera des réponses concrètes et précises.

Un moyen de contrôler les coûts

Hormis le fait d’être épargné de toutes les dépenses supplémentaires liées à la consultation en cabinet, les voyants par téléphone proposent de façon générale des tarifs tout à fait abordables. Ceux-ci sont appliqués par unité de temps (seconde, minute ou heure). La voyance audiotel vous permet donc de réaliser une économie non négligeable.
Vous bénéficiez d’une tarification avantageuse sans avoir recours nécessairement à votre carte bancaire pour le paiement. La voyance audiotel constitue une belle introduction dans l’univers de la voyance.

Un large choix de praticiens

La voyance audiotel met à votre disposition plusieurs profils notés et classés de voyants selon leur domaine de prédilection. Parmi eux, certains seront spécialisés dans le tarot et les cartes. Par contre, d’autres pourront mettre à votre disposition un don énergétique rare qui peut produire d’excellents résultats, même en étant à distance.

C’est en fonction de ces critères que vous pouvez faire votre choix. Il est possible de réserver votre entretien avec le voyant via un planning si vous rencontrez un profil qui retient votre attention. Notons, pour finir, qu’il faut impérativement consulter les disponibilités de votre médium. 

Nostradamus, le voyant du Roi

Nostradamus, l’astrologue et voyant des familles royales

Nostradamus est le surnom donné à Michel de Nostre-Dame, et qui signifie « nous donnons ce qui est à nous ». Il a hérité son nom de son grand-père juif, qui a été contraint de se convertir au christianisme.

Qui était Nostradamus ?

Portrait de Nostradamus, le célèbre voyant et astrologue, réputé pour ses prédictions

Ce médecin, pharmacien et astrologue, né à Saint-Rémy (1503-1566) et dont le corps repose en l’église Saint-Laurent de cette même ville, avait réussi à endiguer l’épidémie de peste en France. De plus, ce fameux prophète français de la Renaissance, avait reçu les honneurs de la cour du Roi de France à Paris pour ses premières prophéties réussies.

Malgré sa renommée et son succès, lorsqu’il a rédigé des prédictions dans des textes appelés « les Centuries », Nostradamus a dû les cacher quelques temps à l’Eglise, qui poursuivait tout voyant pour ses prophéties et les considérait comme étant un acte diabolique. D’ailleurs, des religieux ont brûlé son effigie devant sa maison en l’accusant de blasphèmes et de sorcelleries

L’astrologie et la voyance, les deux visages de Nostradamus

Au seizième siècle, l’astrologie était considérée comme une science exacte, qui consistait à effectuer des calculs rigoureux, notamment sur la position des astres, pour arriver à des prédictions infaillibles. Nostradamus avait fait une partie de ses études à l’université de Montpellier où il avait reçu l’une des meilleures formations de France en astrologie, et vingt ans plus tard, à Salon-de-Provence, il avait choisi de mettre ses talents au service d’une autre cause, celle de deviner l’avenir.

L’édition définitive de ses œuvres en matière de voyance comprend : La Lettre à César, L’Epître au très Invincible, Très Puissant et très Chrétien Henry Second, roi de France, les Centuries, les Présages (141 quatrains) et les Sixains (58 strophes de six vers). Pour les autres sciences, il avait rédigé : « la paraphrase de Galien » un livre de médecine, « Le traité des fordements et des confitures » un livre de pharmacatrie, et « Les hiéroglyphes d’Orus Apollo » en ésotérisme.

Les douze « centuries » sont son ouvrage le plus célèbre. Elles comprennent chacune cent quatrains en vers prédisant le destin de grands hommes, de cités, de pays et même celui de la planète entière. Le discours employé est poétique par le rythme des mots, des rimes, des sons et des images. La première édition « des Centuries » paraît à Lyon en 1555, et l’œuvre complète en 1568. Son livre est devenu célèbre dans le monde entier et traduit dans toutes les langues. Cependant, sa méthode de prédiction demeure toujours un mystère : Nostradamus  interrogeait les oracles et les anges, exécutait des rituels initiatiques, observait les positions des planètes… cela parait incroyable, mais 95 % de ses prophéties ont été pleinement vérifiées. Certes, il avait bien prédit certains des événements les plus marquants des 450 dernières années avec une entière et totale exactitude !

La présence de Nostradamus à la cour du Roi

Nostradamus avait été très lié avec les familles royales et princières, depuis qu’il avait réussi à prédire l’identité du futur Pape Sixte V quelques mois plus tôt, alors que ce dernier n’était encore qu’un simple moine franciscain. Il avait croisé sa route et une intuition lui avait confirmé la destinée de ce jeune garçon. En s’agenouillant devant lui, il lui avait dit avec certitude : « je rends hommage au futur souverain pontife ».

Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II, était l’une des plus fidèles admiratrices et le consultait pour tout. Nostradamus avait prédit la mort de son mari dans un duel « Le lyon jeune, le vieux surmontera en champ bellique par singulier duelle dans cage d’or les yeux lui crèvera, deux classes une, puis mourir, mort cruelle” (Centurie 1, Quatrain 35) ; et trois ans plus tard, en juin 1559, ce dernier s’était opposé dans un tournoi au comte de Montgomery qui lui transperça l’œil et le tua comme l’a bien prédit Nostradamus. Ainsi, sa réputation est rapidement faite, et quatre siècles encore après sa mort, il continue à soulever les passions les plus vives, et son œuvre est toujours étudiée et citée comme une référence incontournable de la voyance et des arts divinatoires.

Les principales prophéties de Nostradamus

Nostradamus avait aussi prédit la révolution française « Ils entreront dans les Tuileries où cinq cents le couronneront d’une mitre. Il sera trahi par quelqu’un doté d’un titre de noblesse du nom de Narbone, et par un autre dénommé Saulce, qui aura de l’huile en barils ».

Mais, également le règne de Napoléon « Un empereur naîtra près de l’Italie. De simple soldat, il deviendra Empereur. Il instaurera le contrôle absolu sur l’Église. Il se maintiendra quatorze ans au commandement. ».

Nostradamus prédit aussi la cause de la 2ème guerre mondiale et la puissance de Hitler : « La Liberté ne sera pas recouvrée. Un homme audacieux, sombre, orgueilleux et vil, l’occupera. Quand le pont sera achevé, La République de Venise sera attaquée par Hister. ».

Il affirma que le général De Gaulle sera à la tête de la France : « Hercules Roy de Rome et d’Annemarc, De Gaule trois Guion sernommé, Trembler l’Itale et l’onde de sainct Marc, Premier sur tous monarque renommé. ».

En plus d’avoir évoqué l’arrivée de Napoléon, d’Hitler, de Franco, l’assassinat des frères Kennedy, Nostradamus prédit aussi les bombes atomiques lâchées sur Hiroshima et Nagasaki : « Dans le Soleil Naissant un grand feu sera vu. Dans le cercle de l’explosion régnera la mort et des cris seront entendus. Cette mort sera par la guerre, par le feu et par la faim. ».

En effet, ce voyant si célèbre avait deviné des catastrophes et des faits historiques dramatiques ; comme le 11 septembre et les attentats contre les tours du World Trade Center : « Cinq et quarante degrez ciel bruslera, Feu approcher de la grand cité neuue, Instant grand flamme esparse sautera, Quand on voudra des Normans faire preuue ».

Mais ce n’est pas tout, Nostradamus fit d’autres prédictions qui là encore s’avérèrent exactes : les deux guerres mondiales, la guerre en Irak « Sous l’opposite climat Babylonique, grande sera de sang effusion, Que terre et mer, aïr, ciel sera inique: Secte, faim, regnes, pestes, confusion. »…

L’étude complète de ses « Centuries » montre qu’il avait annoncé aussi des découvertes archéologiques et scientifiques « Les gens voyageront en sécurité à travers le ciel, la terre, la mer et les vagues ». Ses prophéties continuent jusqu’aux années 6000 et nous expliquent comment la terre va être absorbée par le soleil en 3797 suite à l’écrasement de météorites sur sa surface, provoquant des inondations et des raz de marée d’une hauteur de trois milles mètres qui balaieront tout signe de vie de la surface du globe. Heureusement, il nous rassure sur le fait que l’homme quittera bien avant la terre pour d’autres planètes plus habitables.

Art divinatoire : Deux choses essentielles à savoir sur le tarot !

Du fait des problèmes et des difficultés de la vie, on se demande souvent ce que nous réserve le futur. Si certains s’en remettent au hasard, d’autres par contre préfèrent connaitre leur avenir pour pouvoir mieux affronter les difficultés présentes et futures. À cet effet, bon nombre d’entre eux décident de se tourner vers les arts divinatoires et plus particulièrement la tarologie. Basée sur des jeux de cartes, cette pratique permet de prédire l’avenir et d’aider les hommes à optimiser leur bien-être. Toutefois, avant d’adopter cet art, il est nécessaire de s’informer sur lui. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le tarot.

Quels sont les différents jeux de tarot ?

Nombreux sont ceux qui l’ignorent, mais en tarologie, il existe de nombreux jeux. Hormis le tarot de Marseille qui est le plus populaire, vous retrouvez une centaine d’autres versions. Parmi les jeux les plus puissants, on dénombre quatre principaux.

Le tarot Rider Waite

Développé en 1909 par William Rider, le tarot Rider Waite est encore très utilisé de nos jours. C’est le jeu de tarot divinatoire le plus populaire dans les pays anglo-saxons. L’engouement derrière ce jeu s’explique par ses nombreux points positifs. En effet, les cartes du tarot Rider Waite sont beaucoup plus faciles à interpréter. Même si vous n’êtes qu’un débutant, vous arriverez à déchiffrer aisément le message transmis. De plus, chaque carte du tarot Rider Waite est très bien illustrée. Chacune d’elle raconte une histoire à travers laquelle vous vous retrouverez certainement. 

Le Fountain Tarot

Le Fountain Tarot est un magnifique jeu de tarot initié par trois grands personnages notamment Jonathan Saiz, Jason Gruhl et Andy Todato. Il est un précieux mélange entre le mythe, le symbolisme classique et l’art contemporain. Les auteurs de cette forme de tarot avaient pour objectif d’apporter une touche de modernité à la forme classique du Tarot. Et cette modernité transparait très bien à travers les dessins, les symboles, les représentations, mais aussi les couleurs des cartes.

Everyday Witch Tarot 

Voisin du tarot Rider Waite, le Everyday Witch Tarot est l’œuvre de la sorcière et tarologue Deborah Blake. Ce jeu vous fait voyager dans le monde fantastique des sorcières. Comme les autres versions de tarot, il est très parlant. Adopter ce jeu pour interroger votre futur vous permettra d’avoir des réponses assez claires et précises.

Tarot Osho Zen

Le Tarot Osho Zen est un jeu de cartes bien particulier. Contrairement aux autres versions, il n’est pas un tarot prédictif. Il permet plutôt de visionner l’instant présent et d’apporter de la lumière par rapport à des préoccupations actuelles. Avec le Tarot Osho Zen, vous développerez votre intuition, votre courage, votre indulgence et de nombreuses autres qualités.

Les différentes versions de tarots disponibles peuvent rendre le choix d’un jeu assez difficile. Pour cela, il est conseillé de tenir compte de quelques points spécifiques (voir ici) afin de procéder à un choix parfaitement adapté à vos besoins.

Comment bien tirer son tarot ?

Aujourd’hui, le tirage des cartes de tarot n’est plus l’apanage des professionnels de la voyance. En vous basant sur votre intuition et en faisant preuve d’ouverture d’esprit, vous arriverez à déchiffrer aisément les messages délivrés par les cartes. Pour tirer son tarot, quelques étapes spécifiques sont à suivre. 

Battez les cartes

La toute première étape pour commencer votre jeu de tarot est de battre les cartes. Vous devez faire au moins 7 tours tout en maintenant la face des cartes renversée. En procédant ainsi, vous imprégnerez le jeu de votre énergie du moment.

Coupez les cartes et disposez-les

Après avoir bien mélangé les cartes, vous devez couper votre jeu. Cette coupe doit se réaliser avec la main gauche, car celle-ci représente la main du cœur et de l’intuition. Par la suite, vous devez disposer toutes les cartes avec la face retournée sur la table.

Tirez les cartes

Une fois les cartes posées face contre table, vous pouvez commencer à les tirer les unes après les autres afin de découvrir le fil de l’histoire. Il est conseillé de ne pas tirer de conclusion hâtive. À titre d’exemple, une carte comme l’arcane XIII sur laquelle on retrouve la faucheuse n’est pas forcément un signe de grand malheur. De plus, le fait de tomber sur une carte comme l’arcane N° VI, l’Amoureux, ne signifie pas non plus que vous connaitrez le grand amour ou que vous vivrez un grand bonheur prochainement. En effet, pour interpréter chaque carte, il faudra tenir compte de différents éléments. Sachez également qu’il est interdit de poser deux fois la même question. Vous devez accepter le message délivré par les cartes et éviter de faire un jugement. N’essayez pas de poser à nouveau la même question espérant obtenir une réponse qui vous conviendrait mieux.

Restez concentré

Pendant tout le processus, il est important de garder la tête froide et de rester concentré. Pensez à vous isoler dans une pièce, à éteindre votre téléphone portable et demandez que personne ne vous dérange. Pour mieux vous évader, vous pouvez créer une ambiance zen et détendue en brûlant une bougie ou un bâton d’encens, ou en diffusant des huiles essentielles dans la pièce.

Le Vaudou

Histoire du Vaudou à travers les âges

Danse pratiquée au cours de cérémonies vaudous, par lesquelles on atteint la transe

On note beaucoup de religions qui existent dans le monde. Certaines sont anciennes, héritées de génération en génération et remontent depuis les premières apparitions de l’être humain.

En Asie, on connaît le shintoïsme, le bouddhisme, l’hindouisme, etc. Dans d’autres parties du monde, on observe également des religions plus récentes, comme le judaïsme, le christianisme ou l’islam. Il existe une pratique, presque millénaire, originaire d’Afrique, que l’on connaît aujourd’hui sous le célèbre nom de « vaudou ».

Origine du vaudou et différents vaudous

En Afrique, la religion traditionnelle est en général l’animisme, mais les Africains ont par ailleurs le vaudou ou culte vaudou, qui est une forme d’animisme, mais avec d’autres adjuvants.

Le vaudou vient d’Afrique occidentale, plus exactement du Bénin anciennement appelé le royaume du Dahomey, mais pas seulement au Bénin, mais toute la partie occidentale de l’Afrique. On le rencontre aussi en Afrique centrale, comme le Congo.

Il est constitué du mélange des cultes traditionnels africains et des dieux yoruba, mais aussi de dieux fon et ewa. Les Yoruba sont un ensemble de peuples de l’ouest de l’Afrique : Togo, Bénin, Nigeria, Ghana, etc.

En Afrique du nord, le vaudou existe sous d’autres formes, notamment au Maroc et en Algérie, comme le Ganwa, qui est la forme la plus répandue et la plus connue. Le vaudou y est alors mélangé à des croyances arabes et musulmanes.

Le culte vaudou a été aussi « exporté » dans le nouveau monde, au sud-est des Etats-Unis, en Louisiane plus précisément, dans les Antilles, aux Caraïbes, surtout à Cuba, en Haïti, au Brésil.

C’est lors de la traite des esclaves noirs aux XVIIe et XVIIIe siècles que le continent américain connaît le culte vaudou. Les noirs, nostalgiques de leur pays d’origine, ne veulent pas abandonner leurs croyances et pratiques ancestrales. Au début, les colons blancs n’ont pas permis aux esclaves originaires d’Afrique de pratiquer cette religion, parce qu’elle leur semblait revêtir une sorte de vengeance des esclaves noirs contre leurs maîtres, à cause des grandes et innombrables souffrances que ceux-ci leur infligeaient. Les esclaves étaient punis d’emprisonnement ou même de mort s’ils étaient attrapés en train de s’adonner à des cérémonies vaudous. Le culte vaudou était donc pratiqué dans la crainte et en secret.

Mais plus tard, certains rites et conceptions catholiques ont été intégrés dans le vaudou, et il a été accepté par les blancs, même si ce n’était plus le vaudou d’origine, mais ce qu’on appelle le « vaudou chrétien », surtout après l’aval du Vatican dans les années 1950. Ce vaudou là est donc surtout américain. On accepte même les mélodies et les percussions vaudous dans les messes catholiques.

Les caractéristiques du culte vaudou

Les adeptes du vaudou croient en la puissance des esprits des morts, et le fait qu’ils peuvent être invoqués pour qu’ils s’incarnent provisoirement dans les êtres humains. On parle alors d’ « incorporation » ou possession d’un être humain par l’esprit d’un mort.

Les « vaudouisants »font aussi des sacrifices d’animaux, comme les chèvres, les coqs, etc.

Mais dans le vaudou, il y aussi la sorcellerie, les pratiques magiques. Qui ne connaît pas la fameuse poupée vaudou qui est utilisée pour ensorceler ou envoûter quelqu’un ? La poupée représente quelqu’un que l’on veut attaquer à distance. Elle est alors piquée avec des épingles aux endroits de son corps où on veut que la personne souffre.

On croit également à l’existence des morts-vivants ou « zombies », que l’on peut même créer artificiellement.

Les divinités vaudous

Le vaudou croit en plusieurs dieux, ou vaudousa, présents dans les forces de la nature, comme la foudre, la mer, etc. Mais le « chef » des dieux est Mahu, ou dieu suprême, à qui on ne rend pas vraiment un culte, mais que l’on remercie et glorifie. Il est considéré comme bienveillant envers tous les êtres vivants. Son nom signifie « dieu est grand » comme le dieu des musulmans, ou « l’inaccessible ». Il règne sur les autres dieux, mais il n’est pas en contact avec les être humains.

On croit aussi que des dieux subalternes résident dans les arbres, les pierres, les objets inanimés, etc. Ce sont ceux-là qui sont en communication avec les hommes. On les appelle les Lwas, ou Loas. Ce sont les Lwas que l’on invoque lors des rites pratiqués. Un des Lwas les plus vénérés est la déesse de l’amour, nommée Erzulie.

Hebieso, le dieu de la foudre et de l’orage est aussi très respecté. Il est accompagné d’un nain qui est censé fabriquer ses éclairs.

Mami Wata, qui est la déesse des eaux, de la mer, est aussi très crainte et vénérée, car elle peut provoquer la destruction comme elle peut tout aussi bien apporter les richesses de l’océan. On lui rend un culte tout particulier, surtout au Togo, au Cameroun, au Congo Brazzaville. Elle est représentée par une sirène ou une belle femme utilisant des serpents comme arme. Là-bas, Mami Wata est la puissance suprême.

En Haïti, le vaudou a aussi son « Saint Pierre » en la personne de Papa Legba, qui est non seulement le messager des dieux et sert d’intermédiaire entre les hommes et les dieux, mais détient aussi la clé du paradis et de l’enfer.

Il est à noter que le vaudou africain ne connaît pas le concept de paradis et d’enfer, notion introduite par le « vaudou chrétien ». Pour les Africains, Legba est le dieu des croisements, celui de la réflexion, en plus d’être l’intermédiaire entre les divinités et les êtres humains.

Les dieux du vaudou sont très nombreux et les adeptes essaient d’être en bonne relation avec ces dieux, d’où leurs sacrifices d’animaux, mais aussi avec les ancêtres qui sont considérés comme des sources de bénédictions ou de malédictions dans le cas où on les aurait mécontentés.

La pratique du vaudou de nos jours

Beaucoup de personnalités politiques, de stars du show-business, etc. sont actuellement des adeptes du vaudou. Le culte vaudou s’est répandu dans plusieurs parties du monde, en Europe et surtout aux États-Unis, au Canada, et beaucoup de communautés vaudous ont vu le jour depuis le début du XXe siècle. On compte à peu près 50 millions de pratiquants du culte vaudou dans le monde entier.

Le vaudou, pour ceux qui le pratiquent, n’est pas seulement une religion, c’est également une culture, une philosophie, une certaine manière de vivre. Même s’il n’existe que depuis environ quatre siècles, il s’est beaucoup répandu et n’est plus seulement la religion des noirs venus d’Afrique, c’est aussi celle de nombreuses autres personnes qui voient en ce culte un retour harmonieux à la terre et aux esprits de la Nature.

Le voyage astral

Le voyage astral, ou sortie hors du corps

Nous ne sommes pas seulement constitués de chair et d’os. Ce qui reflète véritablement notre identité, notre être profond, ce n’est pas l’apparence mais bien l’esprit, l’âme. Selon un adage, « c’est l’esprit qui fait l’homme ».

Qu’est-ce que le voyage astral ?

Le voyage astral permet à l’esprit, ou l’âme, de sortir d’un corps encore vivant

Le voyage astral repose précisément sur cette dichotomie. C’est le voyage de l’esprit hors du corps. La partie de la personne qui se détache est ainsi appelée corps astral. Cette technique a existé de tout temps, et c’est en tout conscience que l’on peut atteindre un état permettant de rêver éveiller, d’avoir conscience de son inconscient. On peut trouver d’autres façons de nommer cet état, comme la décorporation, le dédoublement astral, la sortie astrale, l’excursion physique, ou encore la sortie hors du corps.

Dans certaines croyances, l’âme d’une personne se dissocie de son enveloppe charnelle lorsque la personne meurt. Et c’est d’ailleurs son âme qui continuera à vivre éternellement, tandis que son corps redeviendra poussière.

Grâce à cette technique, il est possible de faire un voyage hors du corps, sans pour autant que cela ne présente un danger, ou nuise à la santé. Si l’on a la chance de connaître les bonnes techniques, ce phénomène peut être provoqué, et il y a des cours d’initiation à sa pratique.

A propos du voyage astral, on peut aussi parler de dédoublement, car l’âme devient une entité indépendante.

Cette pratique a toujours existé dans toutes les cultures du monde. Elle n’est donc pas méconnue, et a même fait l’objet de vérifications scientifiques, au terme desquelles le voyage astral apparaît comme un phénomène de projection du subconscient.

Réussir un voyage astral est à la portée de nombreuses personnes. Si elle ne présente pas de dangers physique, cela reste une expérience intense et troublante. L’état de conscience et d’expérience que l’on atteint au cours d’une sortie hors du corps n’a rien de comparable avec l’imagination. Ce n’est pas non plus un rêve, ni une hallucination. Les éléments qui entourent la destination, et les personnes que l’on y rencontre sont très concrets.

Les personnes qui ont l’aptitude de faire le voyage astral

Avant de réussir un voyage astral, il faut de la pratique. Initiation, apprentissage, l’on peut choisir le terme, toujours est il qu’un voyage astral ne s’improvise pas, même s’il n’est pas rare de faire une telle expérience de manière incontrôlée. Il est ainsi recensé que 10% de la population mondiale aurait eu l’occasion de faire un voyage astral au moins une fois dans sa vie.

Si naturellement ce sont les personnes aux capacités PSI qui parviennent à faire ce type de voyage psychique de manière volontaire et contrôlée, des personnes dites “normales” ayant des connaissances sur les techniques de projection astrale, ainsi qu’un peu de pratique, ont aussi la capacité de réaliser le voyage astral. Des milliers de personnes ont fait cette expérience, sans pour autant être elles-mêmes médium, ou reconnu comme tel.

Si certains l’ont fait consciemment, la plus grande partie des 10% de personnes ayant vécu un voyage astral l’ont fait pendant leur sommeil.

Les origines de cette pratique

C’est en Égypte que l’on voit ce phénomène faire son apparition, et où la technique fût développée la première fois. Les Égyptiens pratiquaient des séances de voyage astral avec l’aide d’incantations tenues secrètes par les prêtres, qui étaient les seuls autorisés à le pratiquer.

Aujourd’hui, le voyage astral est également lié à une pratique occulte, utilisée dans la magie et le chamanisme.  De manière plus surprenante, la religion chrétienne est la première à mentionner le voyage astral. Ne dit-on pas que l’âme perçoit les phénomènes extraordinaires qui nous entourent ?

Utilité de la décorporation

Tous phénomènes paranormaux ont leur utilité. Ils aident les hommes à mieux percevoir ce qui les entourent, si l’on souhaitait résumer cela en quelques mots.

Lors d’une sortie astrale, il n’est pas possible de voir concrètement l’esprit qui se détache du corps. Le voyage astral permet donc en théorie à une personne d’assister secrètement à une assemblée sans se faire voir. Bien que cela soit possible, il faut néanmoins préciser que réussir ce type de prouesse demande de très nombreuses années de pratique.

Le voyage astral permet aussi d’éveiller son esprit face à l’univers. Il est possible que lors de ce voyage, la personne apprenne des choses qu’elle était incapable d’accomplir lorsqu’elle était dans son corps. Puis les connaissances acquises pendant ce voyage vont demeurer une fois l’esprit revenu dans son corps, et enrichir la capacité de la personne.

Le procédé lié au voyage astral

Pour parvenir à faire ce type de voyage, il est nécessaire d’être dans un état de relaxation extrême. Une telle expérience peut arriver à une personne si elle est également proche de sa mort. Il est aussi possible que la personne soit dans le coma, ou encore lors d’une expérience de mort imminente. Il se peut aussi que l’esprit se libère du corps lors du sommeil.

Il est bon de faire remarquer que les hallucinations produites par les drogues ne sont pas comparables au voyage astral d’une part, et ne saurait le provoquer d’autre part, à l’exception des pratiques magiques et chamaniques mentionnées plus haut.

Lorsqu’on est suffisamment détendu,  on sent que l’on quitte son corps, en le percevant distinctement. Les personnes qui ont déjà fait cette expérience savent que la notion de temps n’a pas d’incidence lors d’un voyage astral.

Lors de la pratique du voyage astrale, le corps physique entrerait dans une sorte d’état de transe ou bien de sommeil. Et pendant ce déplacement astral l’esprit peut faire la rencontre avec d’autres entités spirituelles.

Ceux qui ont une certaine habitude du voyage astral ont remarqué, et senti une forme d’intelligence qui n’est pas matérialisée mais qui possède un pouvoir ascendant sur l’esprit.

Ainsi, le voyage peut débuter lorsque la personne à atteint un état de relaxation extrême et qu’elle se détache de son corps physique. En premier lieu il faut se fixer une cible, c’est-à-dire que lors de ce voyage, il n’est pas nécessaire de faire une exploration, il est plus indiqué d’avoir un but. On peut notamment prendre une personne, ou bien un lieu, la visualiser et puis se concentrer, la projection va réussir si l’on est en méditation totale.

Il est aussi possible de projeter la conscience grâce à l’hypnose. Le voyage peut prendre fin si la personne manque d’énergie, ou bien si une personne extérieure a fait interférence sur la concentration de celui qui se projette.

La destination lors d’une projection astrale

Ce n’est pas tout de sortir de son corps, ce type d’expérience a toujours un but.

Généralement, il existe un endroit spécifique où les esprits se rendent lors du voyage astral. Il y a notamment les mondes supérieurs et les dimensions parallèles. Ces dernières font d’ailleurs partie du plan astral. Elles sont en parallèles avec le monde physique.

Ainsi, il est possible de visiter la voie lactée en étant conscient. Il est possible de se projeter dans les endroits familiers, ou d’aller vers la personne qu’on aime alors qu’il ou elle est loin.

Le Mythe des Géants

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le mythe des géants !

Depuis toujours, les mythes et les légendes ont été abondants dans pratiquement toutes les civilisations du monde entier. En effet, les êtres humains ont toujours éprouvé le besoin de croire en quelque chose ou quelqu’un d’extraordinaire, ou même de surnaturel. L’un de ces mythes qui a la vie dure est celui des géants. Dans de nombreux pays du monde, on a toujours cru à l’existence de géants. Alors, est-ce vraiment un mythe, une invention, ou est-ce que véritablement, des êtres gigantesques ont existé sur terre ?

Les origine spirituelles du mythe des géants

La victoire de David sur Goliath, par Gustave Doré

Le mot « géant » vient du mot grec : « gigantes » qu’on utilise pour nommer les géants. Le sens littéral est « né de la terre ». La terre qui est « Gaia ». Dans la mythologie grecque, les géants avaient une force surhumaine, car ils avaient été conçus par le dieu Ouranos qui est le ciel et la terre Gaia.

Dans la Bible des chrétiens, il est fait mention des Nephilim qui étaient des géants issus du croisement des « fils de Dieu » ou anges et des femmes ou des hommes vivant sur Terre. Ces êtres étaient les héros dans les temps anciens. L’exemple le plus célèbre cité dans la Bible est probablement Goliath, un géant philistin de trois mètres qui, bien qu’étant extrêmement fort et impressionnant, a été pourtant vaincu par David grâce à une habile stratégie.

Enfin, on peut évoque que la mythologie nordique, elle aussi, parle de gigantisme.

Mais le mythe des géants ne relève par que du sacré et de la mythologie : comme on a découvert des os ou même des squelettes entiers de dinosaures, des chercheurs et archéologues ont également trouvé des ossements ou des squelettes de géants de forme humaine ou, tout au moins, des traces de l’existence de ces géants. Par exemple, on aurait découvert aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, ou en Chine, des traces de pas humain mais de dimensions énormes, qui n’ont rien à voir avec les « normes » humaines actuelles.

Quelquefois, il est difficile d’appréhender ce mythe d’une manière pragmatique, car si ces géants avaient réellement existé, pourquoi ont-ils disparu ? Et quand auraient-ils disparu ? Comme pour les dinosaures, on ne peut avancer que des hypothèses comme explications. Le fait que ces hypothèses soient scientifiques n’empêche pas qu’elles soient quand même des hypothèses.

Les preuves de l’existence des géants

Découverte d’un squelette humain géant lors de fouilles archéologiques, en Chine

Comme évoqué précédemment, la découverte d’ossements géants à certains endroits attesterait que des races de géants auraient véritablement vécu sur Terre :

  • En 1936, un anthropologiste allemand, du nom de Larson Khol, a pu trouver en Afrique du Sud, au bord du lac Elyasi, des restes humains gigantesques.
  • De même, des paléontologistes ont mis à jour des restes humains de très grande taille en Chine, puisqu’ils mesurent près de trois mètres.

Ces éminents chercheurs ne pourraient quand même pas se permettre de faire de « l’intox » ! Ces différentes découvertes confirment que ces géants ne sont pas des mythes mais auraient vécu à une période très ancienne sur la terre.

On pourrait citer plusieurs autres exemples : en 1883, on a découvert en Californie, dans un ranch appelé Lompoc un squelette humain qui mesurait exactement 3,66 mètres !.

Une mine de charbon (houille) italienne a recélé un reste humain de trois mètres et demi.

Ces trouvailles ne sont pas seulement caractéristiques de l’ère moderne, car des Carthaginois vivant entre 200 et 600 avant Jésus-Christ, auraient vu des ossements humains de 11 mètres !

Donc, l’existence des géants dans une période ancienne est un fait avéré. Mais plusieurs questions nous intriguent. Ces êtres avaient des statures variées, parce qu’il y a quand même une grande différence entre plus de 10 mètres et trois mètres et demi. A quoi est-ce dû ? Et est-ce qu’ils avaient aussi des couleurs de peau différente ? Et aussi, quand ont-ils vécu ?

Quelques réponses et beaucoup de questions sur le Mythe des Géants

D’après les calculs des paléontologistes, il semblerait que les hominidés gigantesques seraient contemporains des mammifères géants, c’est-à-dire les mammouths par exemple, à l’ère tertiaire. Auraient-ils aussi vécu des millions d’années, comme les dinosaures ? On ne peut pas l’affirmer avec exactitude.

L’on peut aussi demander s’il y a eu une grande extinction, comme pour les dinosaures ? Ou est-ce une évolution normale, à la darwinienne ? Mais selon Darwin, l’évolution se fait vers une amélioration de la race et non l’inverse. Alors, qu’est-ce qui a bien pu engendrer le « rapetissement » de l’être humain, en supposant que ces géants soient les ancêtres des humains actuels ? Peut-être que ces géants qui pourraient être de très proches cousins, avaient du mal à supporter la gravité terrestre en raison de leurs poids et de leur taille, s’éteignant ainsi peu à peu ?

Il y a des tentatives d’explications, parfois un peu farfelues. L’homme actuel serait un hybride de géant et d’être extraterrestre, d’après certains ! Mais cette explication est elle aussi farfelue que cela ? Pas si sûr, puisque 6000 ans avant nous, les Sumériens croyaient que des géants venus de l’espace, les Anunakis, avaient apporté tout leur savoir à cette civilisation sumérienne qui fut, il est vrai, très en avance sur son temps.

D’autres encore disent qu’après la collision d’une météorite avec la terre, les géants, comme les dinosaures, auraient été anéantis, mais une nouvelle race d’hominidés apparaît : nous, l’homo sapiens.

Qui a raison, qui a tort ? Au stade actuel de la connaissance humaine, personne ne peut être catégorique dans ce domaine. On ne peut pas encore dire si ces géants avaient aussi une apparence proche de celle de l’homme ou plutôt se rapprochant de celle des singes, comme les gorilles par exemple.

Alors, la théorie évolutionniste est-elle de mise en ce qui concerne les géants ? Ou devrait-on plutôt penser à la théorie créationniste ? Toutes ces questions sont soulevées par la confirmation que ces « hommes gigantesques » ont véritablement occupé la terre : en Europe, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique.

Comme pour d’autres choses, que l’on a qualifiées de mythes au début, mais qui se sont avérées vraies plus tard, on n’a pas pu encore apporter des réponses vraiment satisfaisantes aux multiples questions soulevées. Mais on garde l’espoir que tôt ou tard, les connaissances humaines augmenteront dans ce domaine de la mythologie des géants et on pourra élucider le mystère qui entoure leur anatomie, leur vie, leur disparition. On pourra également dire si ces géants sont nos ancêtres ou si ce sont des êtres qui n’ont vraiment rien à voir avec nous et constituent une race d’être vivants totalement distincte de la race humaine.

La Wicca

La Wicca : l’invocation des forces de la Nature

Qu’est-ce que la Wicca ?

Illustration d’un pentacle, de la lune, et des signes astrologiques : des symboles souvent utilisés dans la Wicca

La Wicca est une pratique mystique qui appartient aux types de sorcelleries les plus anciens. Elle est reprise à partir du 20è siècle et se définit comme une science tournée vers l’ésotérisme, et perçoit la nature comme un milieu établi d’un ordre harmonieux de forces et d’énergies invisibles.

C’est également un art qui prône le respect des éléments principaux de la nature, notamment la terre à laquelle cet art voue un grand respect.

La Wicca est une pratique développée par les grands sorciers à travers le temps, l’origine du mot « Wicca » venant du sorcier anglais Geral Gardner, qui signifie tout bonnement « sorcier ». Cette discipline est également attentive aux différents rythmes de la nature, aux cycles naturels tels que les changements de saisons, l’alternance du jour et de la nuit ainsi que les phases lunaires … etc. Elle s’applique à être en accord parfait avec la nature et son entrain.

Les cérémonies de la Wicca

Les cérémonies de la wicca sont des célébrations des différentes transitions des activités de la nature. Ces types de cérémonies, appelés « sabbats », sont réalisés au centre d’un cercle magique wiccan. Ainsi, lors de ces cérémonies, les « wiccans » et les « wiccains » (sorciers de la wicca) se rassemblent autour du cercle magique pour des prières et des invocations.

Le groupe forme alors un « coven » qui se compose de treize wiccains, de sexes mixtes. L’effectif des wiccans peut toutefois varier ; le rituel pouvant être mené par un seul wiccain, appelé le « solitaire ». Le type de célébration est propre à l’événement du moment de la nature. Tous les wiccains présents peuvent se livrer à ce type de cérémonie, en guise de célébration, pour capter l’énergie de la nature qui accompagne ces différentes transitions.

Différents types de sabbats

Comme ce sont des cérémonies qui se réalisent selon les phases transitoires de la nature, il existe différents types de sabbats wicca, et des principes bien définis, selon les caractéristiques de la période :

  • Il y a en premier lieu la célébration de « Yule », ou communément connu sous l’expression solstice d’hiver. A cette saison, le cycle est caractérisé par une nuit plus longue que le jour. Cette transition de la nature est le début d’une bataille vers la lumière, car c’est la fin d’un cycle où l’énergie du bien domine celle du mal et inversement. La cérémonie se fait le jour de la transition même, le 21 décembre.
  • Il y a la « chandeleur » ou la célébration d’Imbolc, appelée aussi « Lupercus ». C’est une célébration qui a lieu le 1er Février de l’année, qui fête la venue très prochainement de la Lumière. Cette transition de la nature laisse l’hiver, symbole de l’ombre, pour le printemps, qui indique la vie et la lumière. La cérémonie se consacre au retour de la déesse après avoir enfantée la lumière.
  • La célébration d’Ostara, qui célèbre un équilibre de la nature. A cette période, les dominances de la lumière et de l’obscurité sont égales. La tradition de la célébration consiste à une cueillette de fleurs dans les champs. L’équinoxe de printemps se voue au soleil dans cette égalité des forces de la nature. Ostara est la période de relâchement et de purification de l’âme, qui consiste à évacuer les énergies négatives, à s’éloigner du mal pour aller vers le bien.
  • La célébration de Beltaine est réalisée le 1er Mai. Elle se fait en l’honneur de la mère nourricière, la Terre et du printemps. C’est aussi une cérémonie pour enchanter la nouvelle saison et fêter les nouveaux fruits apportés par la terre. Elle se fait par des prières et des invocations de l’été.
  • La célébration de Lithia se déroule au début du solstice d’été le 21 Juin. C’est une grande fête celte.
  • Le Lammas est la fête en commémoration au dieu du soleil, Lugh. Elle se déroule le 2 Août.
  • La célébration de Mabon est en l’honneur de Mabon, le dieu de la mythologie celtique galloise. Elle se déroule le 21 Septembre pour préparer les hommes et la terre de l’arrivée de l’hiver. Le cercle magique sera orné de différentes plantes et fruits pendant la cérémonie.
  • La célébration de Samhain se fait le 31 octobre, qui est aussi une fête occidentale connue sous l’expression « Halloween ». Elle se fête en signe de commémoration des ancêtres et des morts. C’est aussi une cérémonie manifestée par des prières et des invocations.
  • Les esbats célébration de la lune se fait pendant les périodes de pleine lune.

Les invocations de la Wicca

La wicca suit des rituels d’invocations particulières, selon les quatre éléments de la nature (Terre, Eau, Air, Feu). A part les sabats, les cérémonies se fait devant des autels et se réalisent par l’allumage de cierges et s’accompagnent de différents objets ou encore des instruments. Ces derniers sont l’athame, l’épée, l’autel, le couteau à manche, le calice, la baguette, l’encensoir, l’encens, le pentacle, le chaudron, le balais, les robes, le fouet, la cloche et les cordons. Chaque invocation d’un élément suit une cérémonie et des prières spécifiques.